Joueurs atteints en grand nombre : Chris Bassitt blâme les balles

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 27 avril 2022 à 12h04

Depuis quelques jours, les joueurs de position des Mets sont souvent atteints par les lanceurs adverses. Pete Alonso a notamment été atteint deux fois à la tête.

Sa femme ne la trouve pas drôle, d’ailleurs.

Dans les derniers jours, c’était flagrant contre les Cardinals de Saint-Louis. On sent que ce n’est pas de la faute des Cards puisque ça arrive dans des moments où il serait illogique d’atteindre un joueur, mais quand même.

Que ce soit intentionnel ou pas, les gars sont tannés.

Le club continue de gagner grâce (notamment) à une bonne rotation. Les lanceurs arrivent à limiter les erreurs, dont les frappeurs atteints.

Et clairement, ils aimeraient voir leurs adversaires faire de même.

Chris Bassitt, lanceur partant du club, affirme quant à lui que c’est en raison des balles. Ce n’est pas la première fois qu’on entend que la qualité des balles laisse à désirer cette saison. On entend parfois qu’il y aurait des types différents de balle.

Selon l’artilleur, donc, la MLB s’en fout. Les problèmes ont été soulevés à la MLB par les joueurs, mais elle ne s’en fait pas trop avec ça.

La MLB et la MLBPA qui ne s’entend pas sur quelque chose… où avons-nous vu ça plus tôt cette année dans le monde du baseball?

Si la MLB, qui change souvent ses balles, n’y fait rien, c’est dire que la balle actuelle fait son affaire. Mais pourtant, l’attaque est en baisse dans le circuit, ce qui est dur à comprendre.

À la base, je ne sais pas pourquoi Rob Manfred change constamment ses balles année après année. Ça défie la logique.

Reste à voir si les joueurs (particulièrement ceux des Mets) auront gain de cause.

10e manche
  • 2000 victoires pour Dusty Baker : ça va arriver sous peu.
  • Un gaspillage d’argent.
  • Bonne nouvelle.
Tags:

Chris Bassitt, Mets de New York

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Pascal Harvey

Charles-Alexis Brisebois