Joey Votto s’ennuie et ça paraît

Actualité

Pascal Harvey

Publié le 24 février 2024 à 10h30

Qui donnera la chance à Joey Votto de jouer une 18e saison dans les Majeures?

La question se pose car à l’ouverture des camps d’entraînements printaniers, Votto est toujours sans emploi et si l’on se fie à sa plus récente vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, le Canadien semble un peu désespéré.

Votto, 40 ans, n’est pas le seul à vivre de l’anxiété en ce moment, car Matt Chapman, Blake Snell et Cody Bellinger sont toujours à la recherche d’un contrat en prévision de la saison 2024, mais dans le cas du Canadien, le poids des années pourrait être un facteur qui joue en sa défaveur.

Celui qui n’a porté que l’uniforme des Reds de Cincinnati depuis 2007 est reconnu pour être un personnage et le fait de publier une courte vidéo de lui tristement installé dans son véhicule à l’intérieur d’un lave-auto démontre son sens du spectacle. Votto termine son bref message en mentionnant que ceci n’est pas le camp d’entraînement.

Blague à part, il ne doit pas être heureux de la situation, lui qui désire poursuivre sa carrière en quelque part. Les Reds, qui ont connu un regain de vie en 2023, ont atteint un niveau de maturité et de rendement intéressant et ont jeté la serviette dans le cas du vétéran, en s’assurant que d’autres membres de la formation pouvaient aisément prendre le relais.

Est-ce que d’ici la conclusion du calendrier des matchs pré-saison, une équipe voudra ajouter un bâton gaucher avec de l’expérience et le goût de faire la différence? La réponse est oui, car l’ancienneté est une denrée rare et est un ingrédient utile afin de bien équilibrer les forces.

Est-ce que Votto est la bonne personne pour combler un tel poste? Certains diront oui, alors que d’autres remettent en question son véritable leadership. En temps normal, je me serais placé dans la première catégorie, mais Votto a très peu joué au cours des dernières années et c’est du côté performance que j’émets des réserves.

Reconnu pour être un bon frappeur de moyenne, il a frappé pour un peu plus de .200 à chacune de ses deux dernières campagnes. Au mieux, il pourrait devenir un bon frappeur suppléant à utiliser dans des situations bien précises, mais à son âge, les équipes préféreront possiblement donner la chance à un joueur plus jeune possédant les mêmes aptitudes.

Seule équipe canadienne des Majeures, les Blue Jays de Toronto ne seraient-ils pas tentés de lui faire signe? Même si Votto est originaire de cette ville, les Jays n’ont aucune obligation en ce sens et je serais surpris qu’ils placent en appel à son agent, et ce, même si un bon bâton gaucher ne serait pas un luxe dans leur cas.

Ne reste plus au vétéran qu’à bien s’entraîner et à se rendre visible aux yeux des dirigeants des équipes qui auront bientôt des besoins correspondants à ses aptitudes et à l’énergie qui lui reste.

Bonne chance Joey et continue de prendre soin de ton véhicule!

Tags:

Joey Votto, MLB

Articles similaires

Pascal Harvey

Pascal Harvey

Pascal Harvey