J.D. Martinez explique pourquoi il ne voulait pas signer à San Francisco

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 23 mars 2024 à 19h00

Les Giants de San Francisco, au cours des dernières années, ont acquis la réputation d’un club qui avait de la difficulté à attirer des agents libres de qualité en ville.

Bryce Harper, Aaron Judge, Shohei Ohtani, Giancarlo Stanton (qui n’a pas levé sa clause de non-échange pour les Giants) : la liste est longue.

Le vent a un peu changé de bord au cours de la plus récente saison morte. Plusieurs gros noms ont accepté de prendre le chemin de la région de la Baie, dont Blake Snell, Matt Chapman, Jorge Soler et Jung-Hoo Lee.

Les Giants ont quand même eu un bel hiver, au fond.

Contrairement à Carlos Correa l’an passé ou Lee cette année, les Giants ont cependant signé à court terme avec Snell et Chapman. Le facteur Boras est donc à considérer.

Est-ce que cela fait en sorte que les Giants sont attirants en tant que tel? Ou sont-ils simplement victimes – dans le bon sens du terme – du vilain hiver de l’agent? La question se pose.

Après tout, pour signer à long terme à San Francisco, il y a quand même des freins pour les agents libres… tout comme le froid, la langue ou la pression pour le Canadien de Montréal.

À San Francisco, le stade est un frein pour les frappeurs. C’est vraiment un des gros stades de lanceurs de la MLB et cela doit être un facteur quand vient le temps de choisir une destination.

Et ça, J.D. Martinez l’a confirmé.

Celui qui a signé avec les Mets a confirmé qu’il est plus difficile de frapper des circuits là-bas et il ne veut pas se placer dans une situation où il se couperait des longues balles.

Avant de signer Jorge Soler, les Giants ont offert un contrat au joueur, qui a confirmé qu’il ne voulait pas réduire sa production offensive et se faire dire par la suite qu’il était fini.

Martinez, qui commencera la saison dans les mineures pour reprendre le rythme, est content d’être à un endroit qui n’a pas peur de dépenser pour gagner et dans un stade qui lui convient plus. Tout le monde gagne, donc.

  • Pete Angelos, l’ancien proprio des Orioles, est décédé. Il avait 94 ans.
  • Ceddanne Rafaela a fait le club à Boston.
  • Kevin Kiermaier, qui s’est fait mal au genou, n’est pas blessé sérieusement.
  • Brian Serven va remplacer Danny Jansen, qui est blessé.
  • Trey Mancini n’a pas percé l’alignement des Marlins.
Tags:

Giants de San Francisco, J.D. Martinez, Scott Boras

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois

Pascal Harvey

Laisser un commentaire