Harrison Bader sera plus utile aux Yankees que Jordan Montgomery

Publié le 05 août 2022

S’il y a une transaction que nous n’avons pas vu venir lors de la date limite des échanges, outre celle impliquant Josh Hader, c’est bien celle qui a amené Harrison Bader dans le Bronx en retour de l’artilleur Jordan Montgomery.

Plusieurs questionnent l’acquisition du récipiendaire d’un Gant doré par le directeur général des Yankees de New York, Brian Cashman. En autres, en raison du prix payé, soit un bras de qualité dans la rotation partante, une denrée rare et importante quand arrive le mois d’octobre.

Mais une fois de plus, Cashman a vu plus loin que le bout de son nez.

Oui, il est vrai que c'aurait pu être Jameson Taillon ou Domingo German qui aurait pu lever les feutres. Mais il faut être deux pour danser et il faut donne pour recevoir. La valeur de ses derniers ne devait pas être à leur paroxysme.

Il est également vrai qu’on n’a jamais assez de lanceurs. Mais quand vient le temps des séries éliminatoires, un nombre restreint de bras peuvent être insérés dans l’alignement. Et avec les arrivées de Frankie Montas, Lou Trivino et de Scott Effross, ainsi qu’avec les potentiels retours de Luis Severino et Zack Britton, la place de Montgomery devenait précaire, car sa place n’est certainement pas dans l’enclos de relève.

La question devait donc se poser : est-ce qu’un partant, en l’occurrence Montgomery, sera plus utile en séries éliminatoires qu’un voltigeur émérite pouvant voler des buts et sauver des points? La réponse est devenue évidente pour l’état-major new-yorkais.

Malgré une blessure qui le tiendra à l’écart du jeu pour encore quelques semaines, Bader s’avère être un outil que les Bombardiers du Bronx ne peuvent se passer, lui qui permettra à Aaron Judge de patrouiller le champ droit plus régulièrement, enlevant ainsi des responsabilités défensives au Juge. Il ajoutera également de la vitesse sur les sentiers, une autre facette cruciale lors de la danse automnale.

Et le principal intéressé, qui retourne à la maison, attend impatiemment de pouvoir aider sa nouvelle formation.

« Je ne pourrais tout simplement pas être plus heureux d’être ici. Ce fut une année difficile évidemment. Mais cette organisation fait ses devoirs, je peux vous l’assurer, et c’est parfaitement gérable. Je suis juste concentré sur le fait de revenir et d’aider cette équipe à gagner. »

Quand on parlait de voir plus loin que son nez, cela veut aussi dire voir au-delà de la présente campagne, car ce besoin au champ extérieur sera encore d’actualité la saison prochaine, d’autant plus si Judge venait à quitter.

Une fois de plus, Cashman avait un plan réfléchi, n'en déplaise à ses détracteurs.

Partage

Par Sébastien Berrouard

  • Nos partenaires

    AlleyOop 360 Attitude Football
  • Tous droits réservés © 2016 – 2022 Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram