Pete Alonso a refusé une offre de 158 M$ de la part des Mets

Actualités, Rumeurs

Pascal Harvey

Publié le 19 mai 2024 à 8h30

Maintenant représenté par l’agent Scott Boras, le puissant joueur de premier coussin des Mets de New York, Pete Alonso, pourrait profiter de son autonomie dès la fin de la présente saison.

Boras, reconnu comme étant le plus gourmand agent sur le marché, voudra assurément négocier le contrat le plus lucratif possible au profit de son nouveau poulain et le pacte signé par Matt Olson avec les Braves n’est plus la norme.

Il y a maintenant près d’un an, Alonso, alors représenté par l’agence Apex Baseball, aurait refusé une prolongation de contrat proposée par l’ancien directeur général de l’équipe, Billy Eppler. L’offre, d’une durée de sept saisons, s’élevait à 158 millions de dollars.

Rappelons qu’Olson et les Braves se sont entendus en 2022 sur les paramètres d’un contrat de 168 millions de dollars étalés sur une période de huit ans.

Depuis ce temps, les acteurs ont changé et le clan Alonso semble enclin à tester le marché de l’autonomie, au grand malheur des partisans des Mets.

Habituellement, les joueurs de premier but ne sont pas les plus convoités sur le marché des joueurs autonomes, mais un athlète de la trempe d’Alonso, ça ne court pas les rues et il ne devrait pas avoir de difficulté à se trouver une nouvelle destination.

Cependant, plusieurs directeurs généraux ont tenu tête à Boras au cours de la dernière saison morte et ce dernier a eu toutes les misères du monde à trouver du boulot à certains de ses clients. Cherchant des ententes de longue durée, il a dû se contenter de périodes plus courtes à la grande surprise des joueurs concernés.

Dans les circonstances, est-ce que Pete Alonso regrettera sa décision de s’être tournée vers Boras afin de le représenter dans le cadre de son prochain contrat? Une chose semble de plus en plus certaine, l’association entre Alonso et les Mets tire visiblement à sa fin.

Alonso, 29 ans, a été un choix de deuxième ronde des Mets au repêchage de 2016. En 2019, à ses débuts dans le baseball majeur, il a été reçu le titre de recrue de l’année dans la Nationale grâce à un impressionnant total de 53 longues balles. Globalement, la campagne 2022 représente sa meilleure dans les Majeures. Il a alors frappé pour une moyenne de .271, tout en récoltant 40 circuits et totalisant 131 points produits.

Cette saison, le natif de Tampa Bay a frappé 10 coups de circuits et a produit 23 points. En cinq saison complètes, il a représenté les Mets à trois Matchs des étoiles. Alonso n’est pas souvent blessé, lui qui a toujours joué plus de 150 matchs pour son équipe, à l’exception, bien entendu, de la saison écourtée de 2020, où il avait participé à 57 rencontres.

Plusieurs rumeurs circulent à son sujet depuis un certain temps déjà et le fait de voir débarquer Scott Boras dans son dossier accentue ces rumeurs.

Pour les Mets, qui devront vraisemblablement composer avec le départ d’Alonso, le défi ne sera pas de trouver un autre joueur de premier coussin, mais bien de remplacer un athlète tel que lui. Aussi, je ne sous-estimerais pas Steven Cohen dans ce dossier, car il est en mesure de jouer le jeu de la surenchère avec un individu de la trempe de Boras.

L’agent pourrait très bien se servir de l’appétit insatiable de Cohen à vouloir devenir le centre d’attention pour ainsi décrocher la lune pour son client. Le fait de négocier un contrat important pour un joueur évoluant au premier coussin demeure un défi supérieur comparativement à un lanceur de haut niveau ou encore pour un joueur d’arrêt-court, mais gageons que les parties impliquées sauront mettre la barre haute.

Durant ce temps, le clan Guerrero Jr. surveillera tout cela avec grande attention, lui qui pourrait se prévaloir de son autonomie après la saison 2025 et qui évolue également au premier coussin. La différence entre les deux situations réside du fait qu’Alonso est âgé de 29 ans, alors que Guerrero Jr. aura 26 ans au moment d’entrevoir son avenir à Toronto ou ailleurs.

  • Dur revers à Boston.
  • David Peralta avec les Padres.
Tags:

Mets de New York, Pete Alonso, Scott Boras

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard

Laisser un commentaire