Édouard Julien et les Twins s’amènent à Toronto

Actualité, Blue Jays

Sébastien Berrouard

Publié le 10 mai 2024 à 12h30

Les Twins du Minnesota sont littéralement en feu depuis quelques temps, eux qui ont remporté 15 de leurs 17 dernières rencontres, qui ont connu une séquence de douze victoires consécutives entre le 22 avril et le 4 mai dernier et qui affichent un dossier de 22 victoires contre 15 revers jusqu’à maintenant cette saison.

Tout cela coïncide avec l’arrivée d’un nouveau membre dans l’abri de l’équipe, la saucisse porte-bonheur Cloverdale.

Si cette dernière a fait des miracles depuis son arrivée, ses effets magiques tardent à se faire sentir pour Édouard Julien.

En effet, le Québécois peine à retrouver son rythme depuis la fin du mois d’avril, présentant une faible moyenne au bâton de ,205 et ayant déjà été retiré 47 fois au bâton, le même chiffre que son numéro de chandail.

Quoiqu’il en soit, tout ce beau monde s’amène maintenant à Toronto pour y disputer une série de trois rencontres face aux pauvres Blue Jays.

Ce sera certainement l’occasion pour Julien de relancer sa saison, surtout contre Alek Manoah dimanche. Rien de mieux pour renverser la vapeur que d’affronter un lanceur de niveau AAA.

Parlant des artilleurs, c’est le solide gaucher Yusei Kikuchi qui prendra place sur la butte ce soir (vendredi) pour les Torontois. Considérant les difficultés offensives de Julien, on peut penser que l’homme de 25 ans sera laissé de côté au moins pour le début du match d’aujourd’hui.

Ce dernier fera toutefois probablement son apparition sur le gazon du Rogers Centre le lendemain (samedi), alors que le droitier Kevin Gausman sera d’office pour les Geais Bleus.

Durant sa carrière, Julien a déjà affronté deux fois les Jays à Toronto, frappant notamment un simple et deux doubles dans la métropole ontarienne, tout en se rendant sur les sentiers grâce à deux buts sur balles.

Tags:

Alek Manoah, Édouard Julien, Kevin Gausman, Twins Du Minnesota, Yusei Kikuchi

Articles similaires

Félix Forget

Pascal Harvey

Charles-Alexis Brisebois

Laisser un commentaire