Dodgers : les joueurs devront accepter de parler aux médias pour Shohei Ohtani

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 10 février 2024 à 19h00

Le sujet de Shohei Ohtani est sur toutes les lèvres à Los Angeles en ce moment. Pourquoi? Parce que… vous le savez, à ce point-ci.

Avec le camp d’entraînement qui a commencé hier chez les Dodgers, un club qui va aller jouer en Asie pour commencer sa saison, le nom de Shohei Ohtani est évidemment sur toutes les lèvres.

Ses coéquipiers sont impressionnés de la façon dont il travaille et par la modestie qu’il affiche malgré son statut de vedette.

Il impressionne déjà… et imaginez cela aura l’air de quoi quand il sera bien dans son nouvel environnement et qu’il aura le temps de seulement frapper…

Mais est-ce que tout est positif? Pas forcément, non. Après tout, le joueur vient avec une visibilité devant les médias qui est assez folle… mais il leur parle peu.

À Anaheim, il parlait seulement les jours où il lançait. Et en fin de saison, quand il était trop blessé pour lancer, il ne parlait plus du tout.

Cela fâchait certains journalistes.

En fait, depuis qu’on a appris qu’il avait fini de lancer à l’été 2023, il a parlé trois fois aux médias : quand il a signé à Los Angeles et deux fois cette semaine.

Il n’avait même pas parlé quand il a gagné le MVP parce que « sa connexion internet lui jouait des tours » à ce moment-là. Yeah, right.

Le problème? Si les médias se déplacent pour le voir, ils voudront lui parler. Et s’ils ne parlent pas au Japonais, ils parleront à d’autres gars.

Ces gars-là vont donc savoir qu’ils se feront (souvent) parler d’Ohtani à défaut de parler au principal intéressé. Est-ce que cela pourrait créer des frictions? Peut-être un jour, oui.

Ken Rosenthal a abordé ce sujet-là récemment.

Dave Roberts a parlé de cette réalité-là, justement. Ce qu’il dit, c’est qu’il comprend parce qu’il a déjà joué avec Barry Bonds, qui ne parlait pas souvent aux médias.

Et c’est lui qui avait plus de questions, se portant régulièrement volontaire pour jaser.

Le gérant des Dodgers sait que ça prendra un gars pour prendre ce rôle-là. Il a nommé Jason Heyward pour en prendre plus devant les caméras.

Questionné sur les propos de son gérant, il a dit que « Shohei était le bon gars pour parler de Shohei » et que ce sera difficile seulement si les journalistes rendent ça difficile.

En décodant le tout, on voit bien que Heyward n’a pas forcément envie de jouer ce rôle-là. Il le fera peut-être sans chialer, mais…

Mais Ohtani est mieux de produire, disons. Sinon, cela deviendra une source de chicane à l’interne.

Tags:

Dodgers de Los Angeles, Shohei Ohtani

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard

Laisser un commentaire