Dodgers : et Clayton Kershaw, dans tout ça?

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 22 décembre 2023 à 20h00

Les Dodgers de Los Angeles viennent de mettre la main sur trois excellents lanceurs en quelques jours. Tyler Glasnow, Yoshinobu Yamamoto et Shohei Ohtani sont tous à L.A. pour la suite des choses.

Je sais, je sais : Ohtani ne va pas lancer en 2024. Mais quand même.

Par la force des choses, on parle beaucoup des nouveaux venus et du fait que la rotation du club est meilleure qu’elle ne l’était.

Mais à quel point est-elle dominante? Je vous le demande. Sans Ohtani, Tony Gonsolin et Dustin May en 2024, ça donne de grands coups.

Je ne suis pas ici pour vous faire croire que ce n’est pas une bonne base pour une rotation. Mais ce que je dis, c’est que Yamamoto n’a jamais lancé dans les Majeures.

Tyler Glasnow et Walker Buehler? Ils sont sujets aux blessures.

Bobby Miller et Emmet Sheenan sont de bonnes pièces, mais avec tous les gars déjà blessés, ils pourraient rapidement avoir un trop gros rôle si l’hécatombe s’invite en Californie.

Je vais donc vous dire quelque chose qui n’a rien d’un secret d’état puisque même les Dodgers le savent : ça en prend plus.

Je ne dis pas que ça prend un Dylan Cease, un Corbin Burnes ou un Shane Bieber, mais ça prend quand même de la profondeur.

Et c’est là qu’on doit ramener le nom de Clayton Kershaw dans la discussion.

Kershaw, comme vous le savez peut-être, est agent libre. Il a été opéré à l’épaule et il ne commencera pas la saison 2024 à temps, mais il veut lancer cet été.

On ne sait pas encore si ce sera au Texas ou à Los Angeles, mais les Dodgers pourraient, plus que jamais, avoir besoin de lui au cours de l’été.

Je ne sais pas s’il va attendre d’être en santé pour signer, mais bon.

Mais surtout, il ne faut pas oublier ceci : si Kershaw veut être un membre des Dodgers, il doit l’être. Il mérite ce respect-là.

Et sincèrement, en ce moment, ça doit être cool d’être un membre de l’organisation californienne. Les gars vont être motivés en 2024.

Plus que jamais, il faut le voir, une dernière fois, à L.A. en 2024. Peu importe le rôle, il doit être le coeur de la rotation des siens. Et ce, à défaut d’en être le moteur.

Tags:

Clayton Kershaw, Dodgers de Los Angeles

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Pascal Harvey

Charles-Alexis Brisebois