Davey Martinez signe une prolongation de deux ans à Washington

Actualité

Félix Forget

Publié le 21 août 2023 à 16h00

Depuis leur conquête de la Série mondiale en 2019, les Nationals de Washington piquent du nez. Après avoir perdu Anthony Rendon, Juan Soto, Max Scherzer, Trea Turner et Stephen Strasburg, entre autres, le club a été amené à reconstruire.

Et même si les Nats ne gagnent pas encore, la pépinière d’espoirs commence à être solide.

Par contre, l’un de ceux qui n’ont pas quitté depuis 2019, c’est le gérant Davey Martinez. On sait qu’il est grandement respecté à travers la ligue, et malgré les nombreuses saisons de défaites répétées, il semble encore dans les bonnes grâces de l’organisation.

Et voilà qu’aujourd’hui, les Nationals l’ont récompensé en lui offrant une prolongation de deux ans pour le garder en ville. C’est quand même rare de voir une extension pour le gérant d’une équipe qui a une fiche de 57-68, mais ça prouve à quel point Martinez est respecté.

Notons également que le DG du club, Mike Rizzo, devrait lui aussi signer un nouveau contrat avec l’organisation sous peu.

Dans le cas de Martinez, on parle d’un pacte de deux ans avec une option pour une troisième année. Ce sera donc à lui de gérer le développement des gros espoirs du club qui débarqueront en ville dans les prochaines années.

Des gars comme Dylan Crews, James Wood et Brady House vont évoluer sous sa tutelle, donc.

Même s’il n’a qu’une fiche de 378-455 à la barre des Nationals, il faut considérer que Martinez n’a vraiment pas toujours eu des équipes d’étoiles. Cette année, par exemple, les ressources sont limitées, mais il parvient à amener son club vers un bon nombre de victoires.

En tout respect pour les joueurs des Nationals, ce club-là n’a pas l’allure d’une équipe qui a une fiche de 57-68, puisque le talent est assez mince dans l’ensemble. Par contre, Martinez est capable de sortir le meilleur de ses gars, si bien qu’ils gagnent des matchs ici et là.

Et pour Rizzo, c’est également un beau vote de confiance pour celui qui a bien entamé la reconstruction de l’équipe. Il a échangé Soto, Turner et Scherzer à gros prix alors qu’ils étaient en ville et il a trouvé des vétérans de valeur (Nelson Cruz l’an dernier et Jeimer Candelario cette année, par exemple) sur le marché de l’autonomie qui ont rapporté d’autres espoirs à la date limite.

Bref, on prône le statu quo à Washington alors que le club poursuit sa reconstruction. Et dans les deux cas, ce sont deux signatures amplement méritées et très intelligentes pour un club qui est à quelques éléments de redevenir compétitif.

Tags:

Davey Martinez, Mike Rizzo, Nationals de Washington

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Maxime Trudeau

Sébastien Berrouard