Buck Showalter croit que les Mets n’auraient pas dû abandonner en 2023

Actualité

Sébastien Berrouard

Publié le 12 février 2024 à 10h30

Malgré le fait qu’il restait une année à son contrat, Buck Showalter ne sera pas à la barre des Mets de New York lors de la prochaine campagne. C’est qu’après l’embauche de David Stearns comme nouveau président des opérations baseball de l’équipe, l’organisation a décidé de passer à autre chose dans le cas du gérant.

Et sur la plateforme du podcast Foul Territory, l’homme de 67 ans est revenu sur son passage dans le Queens. Selon lui, l’état-major new-yorkais n’aurait pas dû abandonner la course aux séries éliminatoires en 2023.

Je pense toujours que si nous avions maintenu le cap, nous nous serions glissés comme meilleur deuxième. C’est toujours ce que je penserai. Quand Tommy Pham a été échangé, c’est là que j’ai su que nous abandonnions le navire, pour ainsi dire.

On peut le comprendre, puisque les représentants du Queens étaient toujours dans le coup et aucun skipper ne veut baisser les bras en plein milieu d’une saison.

Un autre aspect que le vétéran gérant n’a pas compris lors de son passage à New York est la gestion de la charge de travail de ses joueurs.

Nous avions un gars qui a frappé un triple et deux doubles et certains sont venus me voir et m’ont dit qu’il avait probablement besoin d’une journée de congé parce qu’il courait trop autour des buts. Alors, qu’est-ce que tu veux que je dise?

Showalter parle ici du match du 12 septembre dernier contre les Diamondbacks de l’Arizona, alors que Brandon Nimmo a terminé la rencontre avec trois coups sûrs en quatre apparitions au bâton, en plus d’un but sur balles.

Je n’ai pas tout à fait compris celle-là. J’ai dit d’accord, tu vas dire à Brandon Nimmo qu’il ne jouera pas aujourd’hui parce qu’il a trop bien fait hier soir.

Le skipper a beau être de la vieille école, celui-ci a tout à fait raison. Les statistiques avancées prennent beaucoup trop de place dans le baseball d’aujourd’hui.

D’ailleurs, les petits génies n’ont pas obtenu ce qu’ils voulaient, car Nimmo jouait le lendemain.

Bien fait, Buck.

Tags:

Buck Showalter, Mets de New York

Articles similaires

Daniel Birru

Pascal Harvey

Charles-Alexis Brisebois

Laisser un commentaire