Ballottage : parce que Randal Grichuk n’a pas été réclamé, les Angels dépassent la taxe de luxe

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 2 septembre 2023 à 16h00

Dans les derniers jours, quelques équipes ont soumis des joueurs au ballottage avant le 1er septembre. le but? Leur permettre de participer aux séries.

Mais surtout, le but est de sauver de l’argent.

Des clubs comme les Yankees, les Tigers, les White Sox ou les Mets l’ont fait avec un gars. Le plan de certains clubs a changé et ça donne la chance à un futur agent libre de se battre pour les sériesé

Puis, évidemment, les Angels ont fait autre chose en soumettant six gars au ballottage.

Parce que Mike Trout s’est blessé, que Shohei Ohtani ne lance plus et que le club perd plus qu’autre chose depuis que les renforts sont arrivés il y a un mois, le club a changé d’idée.

Le but? Passer sous la taxe de luxe, question de réinitialiser les pénalités en vue de la prochaine saison. Parce que si Ohtani revient, ça va faire exploser le premier seuil de la taxe de luxe.

Il ne signera pas à Anaheim à rabais – s’il revient.

Pendant un certain temps, on pensait que le club avait gagné son pari. Visiblement, selon ce qui circulait, le club avait réussi à passer sous le seuil de la taxe de luxe.

Mais ce qu’il faut savoir, c’est qu’il est dur de calculer le tout précisément et avant les chiffres officiels, ce sont souvent des approximations.

Et là, avec des calculs un brin plus serrés, on voit que non, le club n’y arrivera pas et que malgré les nombreux départs, ça ne fonctionnera pas.

De voir que Lucas Giolito, Matt Moore et Reynaldo Lopez (Guardians), Hunter Renfroe (Reds) et Dominic Leone (Mariners) sont partis et que ça ne change rien est un constat d’échec.

Après tout, non seulement ils ont coûté cher, mais en plus, ils n’ont pas fait le boulot.

Sachez que le seul joueur qui n’a pas été réclamé est Randal Grichuk. Il gagne 10.33 M$ cette saison en fonction du contrat qu’il a signé dans le temps à Toronto.

Résultat? Le club s’enligne pour dépasser la taxe de luxe (de 233 M$) de 210 595$ seulement. Si Grichuk avait été réclamé, ça aurait tout changé.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’un club qui dépasse le seuil de la taxe de luxe de si peu n’est pas, à court terme, fortement pénalisé. Ça va coûter environ 42 119$, soit 20 %, pour une première offense.

Le problème, c’est quand un club la dépasse plusieurs années en ligne. Ça peut commencer à coûter plus cher non seulement en argent, mais aussi en choix au repêchage.

Pour un club qui veut signer Ohtani (s’il n’est pas refroidi par ce qu’il voit), c’est un 210 595$ qui gâche vraiment tout.

Belle gestion, les boys.

Tags:

Angels de Los Angeles, Randal Grichuk

Articles similaires

Félix Forget

Sébastien Berrouard

Sébastien Berrouard