« Anthony Rendon déteste le baseball »

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 21 janvier 2024 à 18h30

Les partisans des Angels et les partisans des Nationals n’ont pas exactement les mêmes réactions quand vient le temps de parler d’Anthony Rendon.

À Los Angeles, c’est un joueur chialeux qui est tout le temps sur la liste des blessés. C’est aussi un joueur qui est affreusement surpayé.

Et à Washington, c’est un joueur qui a gagné la Série mondiale… et qui est parti à temps.

Depuis qu’il est en Californie, on se rend compte plus que jamais à quel point Rendon est une mauvaise personne. On le voit dans ses entrevues (il est bête avec les journalistes), notamment.

Mais on peut aussi le voir via les propos de ses anciens coéquipiers.

Jonathan Papelbon, qui n’est pas exactement non plus le joueur le plus apprécié de l’histoire des coéquipiers, s’est ouvert à ce sujet sur Twitter. Pourquoi? Parce que ça lui tentait.

En gros, on a appris, dans une entrevue, que Rendon aimerait réduire le nombre de matchs dans une saison de baseball. 162, c’est trop à ses yeux.

C’est là que des commentaires sur ses blessures ont fait surface. Rendon n’a pas joué une saison complète depuis la courte saison de 2020, ce qui a fait réagir.

Jared Carrabis, bien connu à Boston, a marqué sur Twitter que personne ne détestait autant le baseball qu’un des gars les mieux payés qui ne jouait jamais.

Et c’est là que Jonathan Papelbon, un ancien coéquipier de Rendon, a dit que Carrabis avait raison. Il dit qu’il déteste vraiment le baseball.

À ses yeux, Rendon devrait juste jouer la moitié des matchs, si c’est si dur que ça… mais à condition de laisser sur la table la moitié de son salaire.

Rendon est mieux de rester en santé en 2024. À sa cinquième année de contrat, on est rendu là.

Tags:

Angels de Los Angeles, Anthony Rendon, Jonathan Papelbon, Nationals de Washington

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Félix Forget

Maxime Trudeau