Alek Manoah : « si j’avais été disponible, on aurait pu aller plus loin »

Actualité, Blue Jays

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 26 février 2024 à 14h30

Alek Manoah a mal commencé sa saison 2023. Il a été envoyé dans les mineures. Il est revenu trop rapidement. Il a été renvoyé dans les mineures. Il n’a plus joué de l’année.

Et là, au camp 2024, il est dans la meilleure forme de sa vie.

Les grandes lignes de la dernière année d’Alek Manoah, vous les connaissez. On en parle depuis longtemps puisque c’est un enjeu important en ville.

Évidemment, on se doute que le lanceur ne veut pas trop revenir sur sa saison 2023, qui a été désastreuse. Il veut sans doute se tourner vers 2024.

Mais il n’a pas le choix d’en parler un peu, quand même.

En entrevue avec Rob Longley, du Toronto Sun, le principal intéressé a dévoilé sa façon de penser sur la campagne 2023.

Et à ses yeux, s’il avait été disponible pour son équipe, le club aurait été meilleur.

Disponible, dans le sens de ses propos, c’est sur deux sens. Le premier, c’est d’être présent. Mais le second, c’est d’offrir un niveau décent quand il était sur le monticule.

On s’entend qu’il a raison… mais ça s’applique aussi pour bien des gars.

Ce qui est ironique, dans sa citation, c’est qu’il existe une version où il a refusé de se rapporter dans le AAA en fin de saison.

Il n’a rien fait pour aller se remettre sur pied à Buffalo et a plutôt choisi d’avoir des soins médicaux, le rendant indisponible.

Si tel est le cas, c’est lui qui ne s’était pas rendu disponible. Et on dirait que c’est un peu, à mots couverts, ce qu’il confirme :

Pour moi, c’était bien des prières. C’était quelque chose qui me disait que Dieu me demandait de ne pas me mettre les pieds là où ils ne devaient pas être. (…)

Fais ce que tu peux chaque jour et les choses vont s’arranger.

– Alek Manoah, sur la façon dont il a vécu la fin de saison

Je serais étonné que Dieu lui ait recommandé de ne pas faire comme les autres lanceurs en difficultés et de se rapporter dans les mineures. Mais qui sait?

Manoah a raison, ceci dit : avec un cinquième partant de qualité, les Jays auraient peut-être évité les matchs suicides et auraient obtenu plus de succès. Peut-être.

Est-ce que c’est ça que ça veut dire quand on mentionne que les Dieux du baseball ne sont pas avec une équipe? Est-ce que Manoah vient de résoudre l’énigme?

Si Manoah avait besoin de recharger ses batteries mentalement, qu’il le dise sans gêne. Mais qu’il ne dise pas que tout va s’arranger comme il se doit simplement en espérant.

Après tout, une citation du genre me laisse croire qu’il ne comprend pas forcément tout ce que cela va prendre pour le revoir dans la rotation du club.

Ça dépendra des plans des Dieux du baseball, j’imagine.

Tags:

Alek Manoah, Blue Jays de Toronto

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois