200 millions de dollars sur quatre ans pour Shohei Ohtani?

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 17 juin 2022 à 11h03

Les Angels de Los Angeles adorent Shohei Ohtani. Le polyvalent joueur est cependant payé des peanuts en ce moment et malgré tout, les Angels ont des problèmes d’argent et ils ne gagnent pas.

Comme je l’expliquais récemment, ne pas le signer serait une catastrophe et le signer ne rendrait pas le club meilleur… mais la situation financière, avec Mike Trout et Anthony Rendon en place, serait encore plus compliquée qu’avant.

Cela fait en sorte que les Angels sont, en quelque sorte, à la croisée des chemins. Que fera le DG du club dans un tel dossier?

Dans un an et demi, les autres dirigeants se mettront de la partie quand il sera autonome. Quel genre de contrat pourrait-il potentiellement avoir?

Le joueur veut une entente à long terme et il a toujours dit vouloir gagner. Ceci dit, certains clubs voudraient accomplir son souhait d’être le joueur le mieux payé par année (Max Scherzer gagne 43.3 M$ par saison), mais à court terme. Ils ont peur de le voir ralentir trop rapidement, mais ils sont prêts à lui donner ce qu’il veut/vaut d’ici là.

On raconte donc en coulisses qu’un 200 M$ sur quatre ans (50 M$ par saison) pourrait être sur la table s’il devient autonome.

Le problème avec Ohtani, c’est qu’il n’a pas de comparable puisqu’il veut faire plus d’argent que Babe Ruth il y a 100 ans. Il faut donc se baser sur… autre chose.

En arbitrage, par exemple (s’il se rend là en vue de 2023), il sera traité comme deux joueurs (un DH et un partant) et cela pourrait faire monter le prix drôlement rapidement. Jon Heyman pense qu’un club pourrait vouloir le payer comme un DH, un partant et un outil marketing.

Si Robbie Ray fait 22 M$ et que J.D. Martinez gagne la même chose et qu’on y ajoute l’outil promotionnel qu’il est, on peut croire qu’un montant si élevé aurait un certain sens.

Si Ohtani continue de bien performer, de belles options s’offriront à lui. S’il veut gagner, s’il veut de la grosse argent à court terme ou s’il veut ne plus jamais se casser la tête, il pourra signer à peu près ce qu’il veut puisque plusieurs équipes le voudront. Il sera en demande et il aura l’embarras du choix.

Tags:

Angels de Los Angeles, Shohei Ohtani

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois