Voltigeur de gauche des Yankees : une compétition aux allures de concours de circuits

Actualité

Jean-François Rivard

Publié le 5 mars 2023 à 12h00

Oswaldo Cabrera

Au camp d’entraînement des Yankees, il y a deux postes disponibles. L’arrêt-court et le champ gauche. Si les performances du jeune Anthony Volpe à l’arrêt-court génèrent beaucoup d’attention, celle des candidats pour le poste de voltigeur de gauche est aussi impressionnante.

Aaron Hicks, qui a joué avec les poignées de sa tombe plus souvent qu’autrement en 2022, semble revivifié. Il est celui qui a le plus à perdre dans cette bataille. Jusqu’ici, il s’en sort bien. Hier après-midi, il a frappé un long circuit dans la défaite des siens face aux Rays.

Cependant, pratiquement tous les autres protagonistes ont également frappé la longue balle dans cette rencontre. Le plus grand rival de Hicks pour le poste, Oswaldo Cabrera, a cogné un circuit bon pour trois points, en troisième manche. Willie Calhoun et Rafael Ortega, deux joueurs invités au camp, ont également réussi des coups de quatre buts.

Bien que la puissance soit toujours un atout, Aaron Boone n’est pas nécessairement à la recherche de cela pour remplir le rôle. Il veut un voltigeur qui produit offensivement et surtout qui est solide défensivement. Cela n’a pas été la tasse de thé de Hicks dans le passé.

Dans les prochains jours, Boone a l’intention d’envoyer Aaron Judge dans la gauche afin d’utiliser Giancarlo Stanton au champ droit. Cette option, bien que temporaire, pourrait faire l’affaire si jamais Hicks ou Cabrera ne sont pas capables de tirer leur épingle du jeu.

Comme ils ne sont pas de la formation de 40 joueurs, Calhoun et Ortega devront en faire beaucoup pour avoir le poste. Pour ce qui est de Hicks et Cabrera, la compétition est au plus fort. Si j’avais à miser, je mettrais un petit deux sur Cabrera.

Tags:

Aaron Hicks, Oswaldo Cabrera, Yankees de New York

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard

Sébastien Berrouard