Une attaque en panne du côté des Twins : Carlos Correa n’est pas inquiet

Actualité

Maxime Trudeau

Publié le 18 avril 2022 à 18h00

Certes, l’attaque des Twins du Minnesota a explosé aujourd’hui, dans un rare match présenté en avant-midi. Elle a inscrit huit points au Fenway Park de Boston, le tout bon pour un gain de 8-3 face au Red Sox. Il était temps pour le collectif, car avant ce duel, les choses commençaient à devenir drôlement inquiétantes du côté des Twins.

En effet, la veille, ils ont subi un cuisant revers de 8-1, toujours aux mains des Red Sox. Cela marquait une quatrième défaite en cinq matchs, accordant à l’adversaire au passage près du triple des points inscrits en contrepartie de leur part. Ceci veut donc dire à la fois que l’attaque est anémique, et que la défensive peut faire mieux!

Mais bon, le Minnesota compte dans ses rangs des vétérans qui en ont vu d’autres, qui sont là pour calmer le jeu. On parle ici de joueurs comme Carlos Correa, signé à gros prix durant la saison morte pour justement agir tel un phare dans la nuit pour ses coéquipiers.

Une saison de 162 matchs

Avec sa victoire d’aujourd’hui, le Minnesota présente donc une fiche de 4-6. Personne au sein de l’équipe n’est épargné et dans de telles situations, c’est souvent vers les joueurs étoiles que les premiers doigts sont pointés pour justifier ou tenter d’expliquer. 

Il est normal de penser justement à Correa, l’homme aux 105,3 millions de dollars sur trois ans. Il se doit d’en donner plus. Or, ce dernier sait fort bien que la saison ne fait que commencer et qu’il est normal d’avoir des hauts et des bas lors d’une saison de 162 parties. L’ancien des Astros considère que les siens ont débuté la saison dans un bas, mais que, lorsque les hauts reviendront, ce sera le fun pour tout le monde de voir les Twins gagner des matchs.

Des conditions météorologiques qui n’aident pas

Avant de rédiger cet article, j’écoutais le toujours excellent balado des gars de RDS, Compte complet, avec Alain Usereau et Marc Griffin. Messieurs Usereau et Griffin nous rappelaient à quel point il fait froid ce printemps et qu’il peut être particulièrement difficile pour les équipes du nord des États-Unis de jouer du baseball lorsque les températures plus clémentes tardent à arriver. On soulevait même l’hypothèse d’un nombre de blessures plus élevé lorsqu’il fait froid.

Peut-être est-ce là une partie des insuccès de l’équipe, car outre à la maison, la seule série jouée à l’étranger est celle du côté de Boston, là aussi où ce n’est pas chaud.

Enfin, il est vrai que les Twins ont affronté de bonnes équipes depuis le début du calendrier, en l’occurrence, les Mariners, les Dodgers et les Red Sox. Ils auront l’occasion de montrer de quel bois ils se chauffent à partir de demain, lorsqu’ils affronteront les pauvres Royals de Kansas City, dans le cadre d’une série de trois matchs disputée au domicile des Royals.

Ce sera un bon indicateur pour évaluer l’équipe, tant du côté des partisans que de la direction. 

10e manche
  • Voici les joueurs de la semaine.
  • Les Giants ne s’en font pas avec les projections.
  • Derek Dietrich de retour dans le giron des Yankees.
  • Plusieurs plateaux à la portée d’Albert Pujols.
  • Madison Bumgarner va-t-il connaître une grosse saison?
Tags:

Carlos Correa, Twins Du Minnesota

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois