Royals : bas au classement et aucun espoir dans le top-100 de la ligue

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 13 août 2023 à 12h07

Cette semaine, le MLB Pipeline, qui s’occupe de classer les espoirs du baseball majeur, a classé ses 100 meilleurs espoirs.

Une mise à jour est toujours faite après la date limite, question de tenir compte des équipes de bas de classement qui ont acquis du jeune talent.

Parfois, cela permet de remettre les choses en perspective.

Comme on peut le voir, ce sont majoritairement les équipes de bas de classement et les équipes émergentes qui ont un bon réseau des mineures.

Les Orioles et les Pirates ont chacun six espoirs dans le top-100. Ils ont aussi chacun un espoir du top-3, soit Jackson Holliday (Baltimore, #1) et Paul Skenes (Pittsburgh, #3).

Ce sont les deux plus récents premier choix au total aux repêchage de 2022 et 2023.

Les Cubs, les Reds, les Rockies, les Dodgers, les Brewers et les Mets ont chacun cinq espoirs du top-100. Les Red Sox, les Guardians, les Tigers, les Phillies, les Padres et les Rangers? Quatre chacun.

Les Blue Jays ont seulement deux espoirs du genre, soit le lanceur gaucher Ricky Tiedemann et le joueur d’avant-champ Orelvis Martinez. Le club en a fait graduer plusieurs et a échangé de nombreux espoirs.

Quand on regarde à droite complètement du tableau, on voit que deux équipes n’ont pas d’espoir dans le top-100.

La première? Les Astros de Houston. Le club a gagné la Série mondiale en 2022, est abonnée aux séries de championnat et a donné son meilleur espoir aux Mets pour Justin Verlander.

Ça s’est sûrement fait au grand plaisir de certains joueurs des Mets…

On peut penser que le DG des Astros aurait aimé garder Drew Gilbert, mais son patron voulait Justin Verlander. Il faut ce qu’il faut.

C’est ce qui nous amène à la deuxième équipe sans espoir de premier plan : les Royals.

Le club de Kansas City est présentement dans les bas-fonds de la MLB avec une fiche qui ressemble drôlement à celle des A’s. Ces derniers, au moins, ont trois espoirs du top-100.

Ce qui est fou, c’est que les A’s ont au moins quelques gros espoirs et ont mis la hache dans le club récemment. Leur position « s’explique » un peu mieux.

Mais les Royals? Le club tente de gagner, mais n’y arrive pas. Et là, on constate que la formation n’a pas de gros espoir à rappeler pour injecter du sang neuf au sein du club.

Blake Mitchell, un receveur de 19 ans qui est encore loin des Majeures, est leur meilleur espoir. Il ne cogne pas aux portes des Royals, on va se le dire : on le verra dans quelques années.

C’est assez triste.

Les partisans là-bas sont mieux d’attacher leur tuque avec de la broche puisque la lumière au bout du tunnel n’est pas très puissante.

Après tout, KC n’a pas la réputation de payer pour des agents libres pour compenser…

Tags:

Astros de Houston, Royals de Kansas City

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Pascal Harvey

Sébastien Berrouard