Portrait 2023 : Guardians de Cleveland

Publié le 2 mars 2023 par Félix Forget

Le 30 mars prochain, la saison 2023 de la MLB prendra son envol. On s’embarque donc dans un long marathon afin de voir si les Astros seront détrônés à la fin de la course.

Après les Yankees hier, au menu aujourd’hui : les Guardians de Cleveland.

En 2022, les Guardians de Cleveland ont profité d’une faible division et de l’écroulement des White Sox de Chicago pour obtenir leur billet pour les séries. Sans avoir une tonne de gros noms dans l’alignement, Terry Francona a trouvé le moyen de sortir le meilleur de ses troupes pour remporter pas moins de 92 matchs.

Après avoir balayé les Rays en deux matchs au premier tour, ils ont livré une chaude opposition aux Yankees, mais ils ont plié bagage en cinq matchs. La décision d’avoir utilisé Aaron Civale plutôt que Shane Bieber aura hanté le club, au final.

Encore une fois, donc, les Guardians ont été bons, mais pas excellents en 2022. C’est un peu la même rengaine depuis quelques années et il faut que l’équipe trouve le moyen de corriger le tir.

Ajouts/départs

On a eu droit à un hiver assez tranquille à Cleveland, mais le club s’est tout de même offert Josh Bell sur le marché de l’autonomie. Une belle prise qui devrait venir offrir un peu de protection derrière Jose Ramirez.

Sinon, Mike Zunino et Cam Gallagher ont également décidé de poursuivre leur carrière avec les Guardians, eux qui viendront offrir un tout nouveau duo de receveurs à Cleveland. Bo Naylor pourrait venir brouiller les cartes, mais clairement, il y a des options.

Au niveau des départs, Austin Hedges est parti à Pittsburgh tandis que Luke Maile a décidé de rejoindre les Reds. Ce sont les deux seuls départs dignes de mention.

Forces/faiblesses

La grande force à Cleveland, c’est sans contredit au niveau des lanceurs. La rotation de partants devrait encore une fois être très solide, elle qui misera sur Shane Bieber et Triston McKenzie comme deux premiers partants.

On peut faire pire, disons.

Derrière eux, Cal Quantrill, Aaron Civale et Zach Plesac sont également de bons bras, et des jeunes comme Daniel Espino et Logan Allen sont de bons espoirs qui pourraient graduer.

Dans l’enclos, Emmanuel Clase mène ce qui est un bon groupe dans l’ensemble. James Karinchak, Trevor Stephan et Sam Hentges seront les autres releveurs de confiance, et connaissant les Guardians, d’autres lanceurs sortiront de nulle part pour donner de bonnes manches à l’équipe.

L’alignement de frappeurs, lui, est encore un peu suspect, mais il mise sur de bons éléments. Évidemment, le club va vivre et mourir selon les performances de Jose Ramirez, qui est le visage de la concession.

Ceci dit, il aura du support en 2023. En plus de Josh Bell, des gars comme Andres Gimenez, Steven Kwan, Amed Rosario, Josh Naylor et Oscar Gonzalez connaissent leur rôle et contribuent à cette machine bien huilée.

Les Guardians ne gagneront pas en frappant plus de circuits que leurs adversaires, mais bien en jouant du baseball intelligent, et ces gars-là ont démontré par le passé qu’ils sont capables de le faire de brillante façon.

À quoi s’attendre en 2023?

Avec une division qui est encore plus que suspecte, les Guardians semblent avoir une opportunité en or de terminer au sommet de la centrale de l’Américaine à nouveau cette saison. Les deux premières têtes de série de l’Américaine risquent d’être difficilement atteignables, mais la troisième est plus que réaliste.

Le défi pour cette jeune équipe, par contre, ce sera de continuer à progresser et d’essayer de faire un bout de chemin en séries. La Série de division a été atteinte l’an dernier, et en 2023, elle doit viser au moins une Série de championnat.

Sans tambour ni trompette, donc, les Guardians risquent de gagner des matchs (et leur division) sans que personne ne leur porte trop d’attention.

Et ce sera à eux de forcer le reste de la ligue à les reconnaître à leur juste valeur, ce qu’ils feront en gagnant des matchs en séries.

Félix Forget

,
Félix Forget

Voir tous les articles