Les Padres et les Blue Jays ont réellement failli acquérir Jose Ramirez

Actualité

Félix Forget

Publié le 13 avril 2022 à 14h15

Quand les Guardians ont envoyé Francisco Lindor et Carlos Carrasco aux Mets avant le début de la saison 2021, ça semblait envoyer un message clair : on voulait entamer une reconstruction là-bas et les gros morceaux de l’équipe étaient tous à risque d’y passer.

Ainsi, dans la dernière année, on a beaucoup parlé de la situation de Jose Ramirez. Le joueur de troisième but fait sans contredit partie de l’élite du sport, et considérant qu’il avait encore deux années de contrôle (2022 et 2023), plusieurs affirmaient qu’il serait l’un des joueurs les plus en demande sur le marché.

Et comme le souligne Ken Rosenthal, JRam est passé bien près d’être échangé avant le début de la saison. En effet, les Padres et une autre équipe (qui est fort probablement les Blue Jays) étaient en grosses négociations avec les Guardians au sujet de l’excellent joueur de troisième but avant le lancement de la campagne.

Les deux équipes ont poussé fort pour essayer d’acquérir Ramirez étant donné que les négociations concernant son extension de contrat ne semblaient pas progresser.

Mais en même temps, les Guardians essayaient tout de même de s’entendre avec Ramirez sur les modalités d’un contrat à long terme. On tentait à la fois de le signer et de l’échanger.

Or, tout juste avant le début de la saison, Ramirez était déterminé à mettre un frein à cette situation d’incertitude. Il a appelé son agent et il lui a demandé d’en venir à une entente avec les Guardians pour qu’il puisse y demeurer à long terme.

On connaît le reste de l’histoire : Ramirez a signé une extension de contrat d’une durée de cinq ans pour 124 millions $.

Évidemment, JRam aurait (probablement) pu obtenir un contrat plus avantageux s’il s’était prévalu de son autonomie à l’hiver 2023. Mais comme son cœur était à Cleveland et qu’il ne voulait pas quitter la ville, il voulait à tout prix s’entendre avec les Guardians.

Et on peut comprendre les Guardians d’avoir voulu le conserver.

Rosenthal affirme même qu’une source lui a révélé que Ramirez sent que l’idée de passer toute sa carrière avec une même équipe pourrait l’aider à être intronisé au Temple de la renommée lorsqu’il accrochera ses crampons.

En ce moment, Ramirez performe comme un gars qui aura éventuellement sa plaque à Cooperstown. S’il garde le niveau d’ici quelques années et qu’il est capable de faire partie d’un groupe qui ramènera une Série mondiale à Cleveland, je pense que sa place lui sera assurée.

10e manche
  • C’est vide à Cincinnati.
  • E-Rod lancera contre les Red Sox.
  • Fin d’une belle séquence.
Tags:

Blue Jays de Toronto, Guardians de Cleveland, Jose Ramirez, Padres de San Diego

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois