Les Nationals et les Padres ont exactement la même fiche

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 28 août 2023 à 10h11

On parle beaucoup de la déconfiture des Mets de New York (et avec raison), mais cette saison, disons que les Padres ne donnent pas leur place non plus.

Et hier, ça a paru chez Manny Machado. Loin de moi l’idée de sonner comme Serge Sergerie, mais il a tout cassé dans le logis.

Les attentes étaient tellement élevées pour un club qui a investi beaucoup d’argent pour tenter de gagner des matchs, mais les victoires ne sont pas au rendez-vous.

Depuis la pause du Match des étoiles, on parle d’une fiche de 18-23, ce qui démontre que le club est incapable de prendre son envol.

Les vedettes du club ont de la misère à en donner assez et cela fait en sorte qu’on se retrouve dans une situation impossible où même le DG dit qu’il ne sert plus à rien de regarder le classement.

Et je le comprends. Après tout, s’il le regardait, il verrait que son club a la même fiche que les Nationals de Washington. Les Nationale de Washington!

Qu’on se le dise : une fiche de 61-70, dans le baseball, ce n’est pas exactement bon. Par contre, pour le club de la Californie, c’est une catastrophe.

Pour les Nationals? C’est une progression immense. L’an passé, le club avait eu 55 victoires seulement (donc 107 revers) et là, le club est en pleine montée.

Il n’est plus un défi facile… et ça, les Blue Jays de Toronto vont s’en rendre compte au cours des trois prochaines rencontres.

Et Dieu sait que Toronto a besoin de victoires.

Depuis la pause des étoiles, c’est une fiche de 25-16 pour les Nats, ce qui est bon pour la sixième meilleure fiche de la MLB depuis le retour en action. Ce n’est pas rien.

Évidemment, la raison pour laquelle c’est dur à regarder pour les Padres, c’est parce que le retour obtenu par les Nats pour Juan Soto aide le club à remonter la pente pour revenir dans le portrait des séries.

Si Juan Soto (qui n’a pas une vilaine saison) tirait son équipe vers le sommet de l’Ouest de l’Américaine, ce serait une chose. Mais là? Ce n’est pas le cas.

Imaginez si Soto devait resigner à Washington dans un an et demi (j’y crois avec la bonne offre sur la table) à quel point San Diego serait misérable…

Tags:

Juan Soto, Nationals de Washington, Padres de San Diego

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard