Le retour de Bo Bichette a (vraiment) fait du bien aux Blue Jays

Actualité, Blue Jays

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 9 septembre 2023 à 8h30

C’est quand on perd quelque chose qu’on se rend compte à quel point la chose en question avait de la valeur, n’est-ce pas?

Si l’adage est vrai, disons que la valeur de Bo Bichette vient de monter en flèche.

Le joueur d’arrêt-court des Blue Jays, pour la deuxième fois en moins d’un mois, est revenu en action après un passage sur la liste des blessés.

Et franchement, les Blue Jays ont (re)vu à quel point il est le joueur de position le plus important de l’organisation torontoise.

Ses deux coups sûrs et ses deux points produits (dans des moments où le club en avait besoin) ont fait la différence dans un gain de 5-4 contre Kansas City.

D’autres gars se sont levés (dont Vladimir Guerrero Jr.) dans le match, mais Bichette a été la bougie d’allumage dont le club avait besoin.

On a vu à quel point il a de la valeur pour les siens. Il stabilise l’alignement et je suis persuadé que son agent prend des notes pour dans deux ans, quand il sera agent libre.

Notons que de battre les Royals n’a pas été simple. Yusei Kikuchi n’a lancé que cinq manches (un point mérité) et la relève a eu de la misère à garder le club en vie.

Sans Bichette, ça n’aurait possiblement pas été possible – en tout respect à Ernie Clement, que j’aime bien, et aux autres gars qui ont joué à l’arrêt-court récemment.

Et grâce à la victoire, le club a gagné du terrain au classement. Les Astros, les Mariners et les Rangers (16 défaites en 20 matchs) ont tous perdu hier.

Difficile de demander mieux à Toronto, n’est-ce pas?

De voir que les Rangers ont perdu contre les A’s n’est pas exactement acceptable. Les hommes de Bruce Bochy et ceux de John Schneider s’affronteront la semaine prochaine, pour ceux qui ont oublié.

10e manche
  • Luis Severino est blessé.
  • Quel joueur exceptionnel. Ses circuits vont loin et il fait tout sur le terrain.
  • 3000 buts volés cette saison dans la MLB : une première depuis 2012.
  • Carlos Correa à New York : un match comme les autres.
Tags:

Blue Jays de Toronto, Bo Bichette

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois