Jose Ramirez sait qu’il aurait pu faire plus d’argent ailleurs qu’à Cleveland

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 2 mai 2022 à 16h02

Dans les dernières semaines, Jose Ramirez était vraiment au coeur de plusieurs rumeurs. Et c’est normal : les Guardians de Cleveland tentaient de le signer et de l’échanger ne même temps.

Le but premier était de la garder. Les rumeurs de transaction (notamment avec San Diego et Toronto), c’était surtout une police d’assurance.

Mais dans les faits, Ramirez a toujours voulu rester en Ohio.

Il a signé ce qui est ultimement devenu un contrat de sept ans évalué à 141 M$, soit plus de 20M$ par année. Il sait que sa valeur était plus grande, mais il savait aussi que Cleveland ne pouvait pas le payer plus qu’il faut. Il a donc accepté moins d’argent.

Une vedette qui accepte moins d’argent pour rester à Cleveland? On ne voit pas si souvent, disons.

Pour lui, le fait d’être heureux à Cleveland fait en sorte que son salaire pourrait être doublé ou pas, ça ne changerait rien pour lui. Il a trouvé son X et il veut y demeurer.

Il aimerait gagner un MVP un jour, mais il sait qu’il aura moins de reconnaissance à Cleveland. Il veut donc se concentrer à faire des Guardians des champions de la Série mondiale.

C’est tout à son honneur.

Celui qui vient d’atteindre les 1000 matchs en carrière est un meneur d’hommes. Il connait un début de saison formidable en vertu de ses 28 points produits, sa MP de 1.128, sa moyenne de .341 et ses sept longues balles.

Que demander de plus?

10e manche
  • Peu importe la position, Jose Ramirez veut représenter son pays.
  • Le membre des Guardians croit en Robinson Cano.
  • Difficile de demander mieux pour Kevin Gausman.
Tags:

Guardians de Cleveland, Jose Ramirez

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois

Maxime Trudeau