Joc Pederson : un « sérieux intérêt » des Blue Jays, dit Ben Nicholson-Smith

Actualité, Blue Jays, Rumeurs

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 1 janvier 2024 à 9h00

J’aimerais d’abord commencer en souhaitant à tous les lecteurs de Passion MLB une excellente année 2024. On vous souhaite la santé… de votre équipe de baseball.

Et bien sûr, on la souhaite à vos proches et à vous.

Le passage vers la nouvelle année ouvre la porte, dans le baseball, à des changements dans les différents effectifs. Après tout, il reste encore bien des agents libres à signer et des gars à échanger.

Cela peut changer le portrait de plusieurs clubs.

Quand on regarde un Joc Pederson, on se dit que, sans être Shohei Ohtani, il a quand même le pouvoir de dynamiser une attaque du baseball majeur.

Et visiblement, les Blue Jays se disent la même chose puisque selon Ben Nicholson-Smith, de Sportsnet, les patrons du club ont Pederson dans le viseur.

BNS parle même d’un « sérieux intérêt » dans son papier.

Pederson a deux bagues de la Série mondiale (Los Angeles en 2020 et Atlanta en 2021) et il a un bon coup de bâton.

Cela a moins paru l’an passé, à sa deuxième saison sous les couleurs des Giants, mais bon.

En santé, c’est un gars qui peut frapper plus d’une vingtaine de circuits et produire plus d’une soixantaine de points. De plus, il frappe de la gauche.

Il pourrait prendre la place de Brandon Belt, mais en ayant aussi la possibilité de jouer un peu dans le champ extérieur au lieu du premier but.

Ce qu’il faut savoir, c’est que des gars dans ce moule-là (J.D. Martinez, Rhys Hoskins, Joey Votto, Justin Turner, etc.) sont possiblement tous dans la mire des Torontois.

De savoir que Pederson est « sérieusement » dans le viseur des Jays est un indice, mais cela ne veut pas tout dire. Pourquoi?

Parce qu’à ce point-ci, les Jays ne veulent plus attendre. Si un de ces gars-là veut signer, qu’il soit le préféré du club ou pas, il a des chances de signer.

Les Jays ont tout mis sur pause quand Shohei Ohtani était disponible, mais il ne feront pas la même chose pour personne à ce point-ci – même pas Cody Bellinger.

Avec les trous à combler et le fait qu’on soit à six semaines des camps, c’est normal.

Tags:

Blue Jays de Toronto, Joc Pederson

Articles similaires

Félix Forget

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois