Jeu en fin de match hier soir : Bryce Harper s’en veut

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 10 octobre 2023 à 12h07

Hier soir, les Braves d’Atlanta ont fait ce que les Dodgers de Los Angeles n’ont pas été en mesure de faire : retrouver un peu de vie.

Après un match et demi dans la série, les Braves avaient l’air absents. Mais finalement, les bâtons se sont fait aller et Atlanta est redevenu Atlanta en gagnant le match #2.

Austin Riley est notamment à remercier. Son circuit en fin de match, qui a redonné l’avance aux siens, a été important pour les Braves.

Mais ce matin, on parle surtout de son implication défensive dans le dernier (superbe) jeu du match.

Évidemment, Michael Harris II est à féliciter d’abord et avant tout. Il a sacrifié son corps dans la clôture afin de retirer le frappeur.

Mais ce que Riley a fait est aussi digne de mention.

Le fait d’aller couvrir le milieu de l’avant-champ était franchement bien fait. C’est le genre de jeu qu’on ne peut pas vraiment enseigner au baseball : ça vient d’instinct ou ça ne vient pas du tout.

Bien des gens ont dressé la comparaison avec « The Flip » de la part de Derek Jeter.

Je ne suis pas d’accord avec ceux qui disent que le jeu de Riley est plus beau que celui de Jeter, mais ils se comparent certainement. Riley lui-même dit que c’est une question de momentum plus qu’autre chose.

Tout ça a été rendu possible parce que Bryce Harper a été trop agressif sur les sentiers.

Comme tout le monde, il ne devait pas s’attendre à ce que la balle soit captée et il a décidé d’y aller le tout pour le tout pour créer l’égalité. Cela n’a pas fonctionné.

Si la balle était tombée, tout le monde aurait vanté sa course. Mais ce n’est pas arrivé et il sait qu’il a fait une erreur. Il ne s’en cache pas : il va devoir vivre avec ça.

Si les Braves gagnent la série, il va se taper sur la tête tout l’hiver, j’en suis certain.

Harper est reconnu comme un joueur qui arrive à se lever dans les grandes occasions. Être du mauvais côté de l’histoire dans un tel jeu ne doit pas faire son bonheur.

Il sait qu’il n’aurait pas dû, avec du recul, dépasser le deuxième coussin.

J’aime, au moins, le voir être imputable de sa décision. Il a pris de la maturité parce qu’avant, il aurait chialé sur le terrain et/ou devant les médias.

Là, il fait un homme de lui, comme on dit.

Je pense cependant qu’il va prendre en note le fait que certains joueurs des Braves, durant les courtes célébrations d’après-match, l’ont nargué.

Tags:

Austin Riley, Braves d'Atlanta, Bryce Harper, Michael Harris II, Phillies de Philadelphie

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard