Il faut parler du bon rendement des Royals de Kansas City

Actualités

Maxime Trudeau

Publié le 22 avril 2024 à 20h00

En ce début de saison 2024, plusieurs équipes étonnent. La première formation qui me vient en tête est les Astros de Houston. Cependant, cet étonnement est pour les mauvaises raisons, comme en témoigne leur fiche de 7-16.

De l’autre côté du spectre, une équipe qui étonne positivement est les Guardians de Cleveland. Le club de la section Centrale de la Ligue américaine possède le meilleur dossier des Majeures avec un retentissant taux de victoires de .727.

À mon sens, le surprenant rendement des Guardians met, en quelque sorte, de l’ombre sur une autre équipe de la même division, soit les Royals de Kansas City. On ne parle pas assez de ces derniers! Bien que la saison soit jeune, KC a le quatrième meilleur dossier de la Ligue américaine au moment d’écrire ces lignes.

Comment expliquer cela?

Plusieurs facteurs peuvent expliquer comment le tout est possible. Cela dit, le premier élément de réponse qui me vient en tête est le rendement des lanceurs partants. KC est l’équipe qui a accordé le moins de points à l’adversaire parmi les 30 clubs de la MLB en 2024. Ce n’est pas rien.

S’il continu de la sorte, on pourrait parler de Seth Lugo comme prétendant au Cy Young, tellement il va bien, et ce, malgré une sortie plus difficile hier face à la puissante attaque des Orioles. Oui oui, Seth Lugo! Peut-être que la moindre pression d’évoluer dans un petit marché, en comparaison à New York et San Diego, lui va bien. Qui sait?

Avec l’efficacité de Lugo, la présence de Cole Ragans et l’addition de Michael Wacha, Brady Singer a été confiné à un rôle de bas de rotation. En ce sens, il n’a jamais aussi bien lancé, lui qui n’a toujours pas de défaite à son dossier et qui présente une moyenne de points mérités de 1.54. Voici ce que je disais de lui dans le portrait 2024 des Royals avant le début de la saison : « Brady Singer ne deviendra jamais le lanceur espéré, mais bon, dans un bas de rotation, avec une pression moindre, il pourrait potentiellement surprendre. » C’est exactement ce qui arrive.

Même Alec Marsh, le cinquième partant des Royals, donne de grosses manches aux siens. Imaginez si Ragans et Wacha se mettent à lancer comme ils sont capables de le faire. Tout comme le petit castor dans la célèbre chanson, plus rien ne pourra les arrêter.

Comment passer sous silence le rendement de deux piliers des Royals, en Salvador Perez et Bobby Witt Jr.? Le premier ne veut tout simplement pas ralentir, même s’il est rendu à 34 ans, déjà. Il possède une moyenne au bâton de .333 en 86 présences à la plaque. Il compte aussi six circuits. Seulement Marcell Ozuna, Mike Trout ainsi que Tyler O’Neill font mieux que lui à date.

Enfin, si certains étaient sceptiques sur Bobby Witt Jr., ils sont confondus. Prenez la peine de regarder la série de quatre rencontres que les Royals disputeront face aux Jays qui débute ce soir, et vous verrez à quel point il est fougueux sur un terrain.

Il ne prend jamais une présence au bâton à la légère, encore moins un jeu en défensive. Il est une véritable inspiration pour ses coéquipiers. Un leader né.

Un peu de craintes, quand même

D’accord, les Royals vont bien. Je ne veux pas être celui qui voit le verre à moitié vide, mais si j’ai un élément qui me fait peur en lien avec le brio de Kansas City, est que la plupart de leurs 13 victoires sont survenues contre de mauvaises équipes. Neuf de ces dites victoires ont été acquises face aux White Sox (6) et aux Astros (3), des clubs qui ne vont pas tant bien comme vous savez.

En somme, même s’il manque un peu d’attaque aux Royals, ils iront aussi loin que leurs lanceurs les amèneront. Ceux-ci devront éviter l’infirmerie à tout prix, sinon ça risque de casser, malheureusement.

Tags:

Bobby Witt Jr., Brady Singer, Royals de Kansas City, Salvador Perez, Seth Lugo

Articles similaires

Maxime Trudeau

Charles-Alexis Brisebois

Maxime Trudeau

Laisser un commentaire