Gerrit Cole : un blanchissage pour ponctuer son éventuel Cy Young

Actualité, Blue Jays

Félix Forget

Publié le 28 septembre 2023 à 8h30

Hier soir, le collègue Charles-Alexis Brisebois écrivait que la course aux honneurs individuels dans la MLB cette année ne comportera que très peu de suspense. En fait, on a déjà une assez bonne idée des gars qui se mériteront les différents trophées.

Il y a peut-être les titres de Gérant de l’année qui sont débattables… mais encore là.

Et parmi ces grands favoris pour les honneurs, il y a Gerrit Cole. L’as lanceur des Yankees se méritera (enfin) un premier Cy Young cette saison, lui qui est passé proche à quelques reprises par le passé.

Mais en 2023, ce sera la bonne.

Hier soir, Cole était d’ailleurs en action pour la dernière fois de la saison, alors qu’il était sur la butte pour affronter les Jays. C’était l’occasion pour lui de mettre la touche finale sur sa saison, mais également de nuire aux espoirs de séries des Jays.

Et clairement, Cole s’est assuré de conclure avec un point d’exclamation. L’artilleur, qui a demandé à son gérant de lui donner du lousse considérant « le repos de 180 jours qui l’attend », a finalement lancé neuf manches sans accorder le moindre point.

Il s’est donc offert un beau blanchissage pour son 300e départ en carrière.

Cole conclut donc sa saison avec une fiche de 15-4, une MPM de 2,63, 222 retraits au bâton et un WHIP de 0,98.

La question n’est pas de savoir s’il va remporter le Cy Young : c’est de savoir s’il sera nommé de façon unanime. Je ne pense pas que ça va arriver, mais il se donne des chances.

Et malgré la belle performance de Cole sur la butte, son capitaine a cru bon de lui donner un bon coussin à gérer : Aaron Judge a frappé pas moins de deux longues balles hier soir.

La seconde s’est retrouvée dans les gradins à une vitesse vertigineuse.

Menés par leur capitaine et leur as lanceur, les Yankees l’ont emporté par la marque de 6-0.

Mine de rien, même s’il n’a joué que 103 matchs cette saison, le Juge est désormais rendu à 37 longues balles depuis le début de la campagne.

Il risque de manquer de temps, mais il a encore quatre matchs pour en frapper trois autres et atteindre le plateau des 40 circuits, ce qui serait phénoménal considérant sa longue absence plus tôt cette année.

Pour les Jays, c’est une défaite lors de laquelle le club a été peu inspirant. Pour un deuxième match de suite, le club n’a pas marqué.

Il avait la lourde tâche d’affronter le meilleur partant de l’Américaine cette saison, certes, mais Cole n’a jamais été ne serait-ce qu’un tantinet inquiété.

Les chances d’entrer en séries sont encore bonnes, mais il faudra recommencer à gagner d’ici la fin de la semaine pour s’assurer d’une place (et, surtout, pour avoir un peu de momentum).

Notons que les Rangers du Texas, qui ont gagné hier contre les Angels, ont 2.5 matchs d’avance sur les Astros. Ils ont de bonnes chances de participer aux séries.

Les Astros, eux, sont à un demi-match des Blue Jays en raison de la victoire contre les Mariners. Ces derniers sont présentement à un match et demi des séries.

La fin de saison sera intense dans l’Américaine et il existe un scénario où les quatre équipes terminent la saison à égalité. Ce serait assez fou.

Les Astros auront congé aujourd’hui avant d’aller finir la saison en Arizona. Les Mariners vont quant à eux accueillir les Rangers pour une série de quatre matchs.

Les Blue Jays joueront leur dernier match de la série contre les Yankees avant de recevoir la visite des Rays en fin de saison.

La fin de saison approche vraiment, donc.

10e manche
  • 200 retraits sur des prises pour le lanceur des Mets.
  • Un geste de classe d’Alex Cora en retirant Justin Turner du match devant les partisans, question de générer une ovation.
  • Les Padres ne sont pas éliminés de la course aux séries.
  • Max Scherzer a lancé (légèrement) hier.
Tags:

Aaron Judge, Blue Jays de Toronto, Gerrit Cole, Yankees de New York

Articles similaires

Félix Forget

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois