Cody Bellinger : les Cubs s’attendent à de (très) longues négociations

Actualité, Rumeurs

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 30 octobre 2023 à 16h18

L’an passé, après avoir été laissé pour compte par les Dodgers, Cody Bellinger s’est tourné vers son agent Scott Boras. Ce dernier a imaginé un plan.

Lequel? Celui de lui faire signer un contrat d’un an avec une équipe ordinaire, soit les Cubs.

Il a donc profité d’un gros marché pour avoir de l’attention et pour avoir du gros temps de jeu. Il en a profité pour ramener les Cubs à un niveau de jeu plus acceptable grâce à une magnifique saison.

Ça aide, quand un gars est en santé – et en confiance.

Les Cubs ont d’ailleurs décidé de le garder à la date limite des transactions au lieu de l’échanger à une équipe aspirante. Et selon moi, c’est le seul bout du plan de Scott Boras qui n’a pas fonctionné.

Pourquoi? Parce que je crois que Boras voulait le voir être échangé à une équipe qui peut gagner la Série mondiale… ce qui aurait eu pour effet d’annuler l’impact d’une potentielle offre qualificative.

Mais bon. Qu’à cela ne tienne, offre qualificative ou pas, Bellinger sera en demande. Outre Shohei Ohtani, il est la grosse prise chez les frappeurs.

Les recruteurs qui ont été sondés sur son cas ont d’ailleurs affirmé (tel que lu sur MLBTR) que selon eux, 2023 n’est pas un feu de paille. On comprend, dans le baseball, qu’il était blessé en 2021 et en 2022.

Plusieurs équipes vont s’intéresser à celui qui peut jouer au champ centre et au premier coussin. Les Blue Jays vont sans doute l’appeler à nouveau…

Mais les clubs qui vont vouloir signer le client de Scott Boras vont se buter à un Boras en pleine possession de ses moyens.

On raconte que les Cubs, qui vont travailler fort pour le garder, s’attendent à ce que le dossier soit long à régler. Il serait très étonnant que le joueur vedette signe avant le nouvel an.

Rappelons qu’il sera agent libre quelques jours après la fin de la Série mondiale, qui est en cours.

C’est du grand Boras, ça : il va laisser le marché s’établir et par la suite, il va faire signer un contrat de longue durée à son client.

Je m’attends à quelque chose d’environ 175 M$ sur sept ans pour Bellinger, soit 25 M$ par année. Je ne serais pas complètement étonné de le voir obtenir 200 M$ non plus.

Tags:

Cody Bellinger, Cubs de Chicago, Scott Boras

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Félix Forget

Pascal Harvey