96 points produits en 2023 : Justin Turner aurait mené les Blue Jays à ce chapitre l’an passé

Actualité, Blue Jays

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 30 janvier 2024 à 14h49

Jusqu’à maintenant, l’hiver des Blue Jays était… décevant. Après avoir pris des élans dans le vide dans de gros dossiers (Juan Soto et surtout Shohei Ohtani), le club a été… prudent. On va le dire de même.

Après avoir perdu Hyun-Jin Ryu (libre), Jordan Hicks (Giants), Brandon Belt (libre), Matt Chapman (libre) Whit Merrifield (libre) et Kevin Kiermaier, qui est revenu à Toronto, le club n’a rien fait de concret.

Oui, Kiermaier est revenu. Oui, Isiah Kiner-Falefa est débarqué. Oui, le club devrait officialiser le contrat de Yariel Rodriguez. Oui, de nombreuses discussions avaient lieu.

Mais des signatures concrètes d’importance? Il n’y en avait pas.

Tout a cependant changé quand Justin Turner a accepté un contrat d’un an (13 M$ plus des bonis potentiels) avec la formation de la Ville-Reine.

Son année passée à Boston, en 2023, s’est bien passée. Loin de L.A. pour la première fois depuis des années, il a bien fait et il a laissé sa marque. D’ailleurs, les gens de Boston vont s’ennuyer de lui.

Turner vient donc prendre la place de frappeur de choix de Brandon Belt. Le coeur et l’âme des Dodgers des années 2010 qui vient remplacer le coeur et l’âme des Giants des mêmes années? Hum…

Parce que oui, même s’il est reconnu comme un joueur de troisième but, Turner n’est pas là pour jouer défensivement. Il est, à ce point-ci de sa carrière, surtout un frappeur désigné.

Est-ce que cela veut dire qu’il jouera 162 fois comme DH? Non.

Après tout, il aura des congés et parfois, il jouera au troisième but ou même au premier coussin. Cela va laisser des jours de DH à Vladimir « The Show » Guerrero Jr. et George Springer, notamment.

Mais disons que Isiah Kiner-Falefa peut (malheureusement) dormir sur ses deux oreilles : il aura quand même de nombreux départs au troisième but.

Parce que oui, avec Turner qui débarque, attendez-vous à voir Matt Chapman à San Francisco ou à Chicago… mais pas à Toronto.

Mais quand même : c’est un ajout de taille. Avec son leadership (au grand plaisir de Bo Bichette), Turner aidera grandement le club à gagner des matchs de balle. Et que dire du frappeur qu’il est?

Le temps fera peut-être son effet, mais l’an passé, il a produit 96 points. Seul un joueur des Jays a eu plus de 75 points produits : Vlad, avec 94. Turner aurait donc, avec une telle production, mené le club en 2023.

Même si Turner peut jouer aux trois coussins dans l’avant-champ, attendez-vous à le voir être DH plus souvent qu’autrement cette saison. Mais il frappe comme un DH, alors ça va.

Et mine de rien, il vient prendre une place de plus parmi les 13 frappeurs qui devraient percer le club en début de campagne.

  • Danny Jansen
  • Alejandro Kirk
  • Justin Turner
  • Vladimir Guerrero Jr.
  • Cavan Biggio
  • Davis Schneider
  • Santiago Espinal
  • Isiah Kiner-Falefa
  • Bo Bichette
  • Daulton Varsho
  • Kevin Kiermaier
  • George Springer

Il reste donc une place pour un jeune. Spencer Horwitz semble un brin bloqué par Turner et des gars comme Addison Barger et Orelvis Martinez vont se battre pour leur place au soleil.

Je ne sais pas jusqu’à quel point les Blue Jays feront un autre ajout, mais la profondeur au champ extérieur est mince. Sans Whit Merrifield, disons que ça complique le tout un peu.

Est-ce que Espinal pourrait être échangé contre du renfort au champ? Il est le joueur le plus à risque, à mes yeux, de quitter Toronto en ce moment.

On regarde ça et clairement, ce n’est pas exactement un club de Série mondiale à l’attaque. Ce n’est pas vilain, mais je prendrais un bâton de plus, disons.

Donner trop de temps au troisième but à IKF est un risque. Compter sur Daulton Varsho tous les jours en est un autre.

Avoir un top-4, voire top-5 ou top-6, composé seulement de frappeurs droitiers, en est certainement un autre. Turner a beau bien frapper les lanceurs gauchers, mais quand même.

Et qui sait dans quel état d’esprit sera Vladdy après l’arbitrage…

Mais bon. Si Turner s’approche des 23 circuits, moyenne de .276 et OPS+ de 114 de 2023, le club sera content de l’avoir. Et ce, même s’il ne frappe pas de la gauche.

Mentionnons aussi que Turner a gagné la Série mondiale de 2020 et il a connu du succès en séries. Il a, en 86 matchs, 13 circuits, 42 points produits et une moyenne de .270.

Il a fait les séries de 2014 à 2022 avec les Dodgers. Et comme Toronto tente de passer à la prochaine étape en séries…

Donc oui, au final, c’est un excellent coup de la part des Blue Jays. Si Turner s’approche de ce qu’il était sur et hors du terrain à Boston en 2023, les Jays seront en voiture.

Et ce, même si ça prendrait un voltigeur de plus, idéalement.

Tags:

Blue Jays de Toronto, Justin Turner

Articles similaires

Félix Forget

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois