Randy Arozarena aimerait jouer au Mexique en 2024

Publié le 19 juin 2023 par Maxime Trudeau

Une des coqueluches du baseball, Randy Arozarena, a tiré profit de son passage à San Diego pour passer un message aux dirigeants de la MLB. Il a ainsi profité de la tribune offerte afin d’exprimer son désir de voir son équipe, les Rays,  jouer une série de matchs de saison régulière au Mexique lors de la prochaine campagne.

Rappelons que les 28 et 29 avril dernier, les Padres de San Diego et les Giants de San Francisco s’étaient affrontés au Estadio Alfredo Harp Helú, de la Ville de Mexico, et que l’événement avait été un retentissant succès.

Fier de porter les couleurs du Mexique

Arozarena est né à Cuba, mais a fait défection vers le Mexique lorsqu’il était âgé de 19 ans. Il se considère Mexicain et possède même la citoyenneté depuis 2022.

Lors de la Classique mondiale de baseball de mars dernier, le voltigeur volait la vedette lorsque l’équipe Mexicaine, pour laquelle il portait les couleurs, était en action. Son charisme, son intensité et sa fougue lors des rencontres ont fait en sorte que le peuple mexicain l’a vraiment adopté! Que même aussi les fans de baseball de la planète, comme moi-même d’ailleurs, l’avaient adopté!

C’est en ce sens que plusieurs compatriotes sont venus le voir à l’œuvre vêtu de sa chemise des Rays ou encore de la chemise de l’équipe nationale lors des affrontements contre San Diego. Il sent qu’il a l’amour des gens de son pays d’adoption et que ce serait une occasion en or pour lui de démontrer, à son tour, tout l’amour et la reconnaissance qu’il a envers le pays du dirigeant AMLO.

Des équipes à confirmer

Bien que l’événement en soi ait été confirmé pour 2024, les formations, quant à elles, n’ont pas été confirmées. Toutefois, le réputé Ken Rosenthal a cité le mois dernier que selon ce qu’il lui avait été permis d’entendre, les deux clubs participants à la série seraient les Astros de Houston et les Rockies du Colorado. L’objectif serait de voir un club de chaque ligue y participer.

Il est certes qu’un club comme les Astros ferait en sorte d’attirer les foules. D’une, de par la proximité géographique entre le Texas et le Mexique, car les deux territoires sont contigus. De plus, il y a une grosse communauté mexicaine au Lone Star State, ce qui susciterait l’intérêt des deux côtés de la frontière. Enfin, reste que les Astros ont un très bon club de balle.

Pour les Rockies, c’est là que je suis moins certain. D’où peut-être l’idée du principal intéressé de ce texte qui pourrait faire son petit bonhomme de chemin jusqu’aux hautes instances de la ligue, qui sait?

Maxime Trudeau

,
Maxime Trudeau

Voir tous les articles