Match des étoiles : l'Américaine l'emporte pour une neuvième édition consécutive

Publié le 20 juillet 2022

C'était hier soir qu'avait lieu l'édition 2022 du Match des étoiles dans la MLB. Comme à chaque année, les vedettes de l'Américaine croisaient le fer avec celles de la Nationale, cette fois du côté du Dodger Stadium à Los Angeles.

Comme le veut la tradition, tous les joueurs présents ont été présentés sur le terrain avant le match. Et étant donné que les Astros ne sont pas vraiment appréciés au Dodger Stadium (en raison de la Série mondiale de 2017), les gars de la formation texane ont été accueillis sous une pluie d'huées.

Mais bref, passons au match.

On a rapidement eu droit à de l'action, alors que le premier frappeur du match, Shohei Ohtani, a cogné un simple. Cependant, il s'est un peu trop aventuré au goût de Clayton Kershaw, si bien que ce dernier l'a retiré avec un relais au premier but.

Un bon début de match de la Nationale, qui s'est d'ailleurs poursuivi en fin de première manche. Après que Mookie Betts (un joueur local) ait produit le premier point de la rencontre, Paul Goldschmidt s'est offert toute une claque contre le pauvre Shane McClanahan, qui a accordé deux points en première manche.

Absolument aucun doute sur cette claque du frappeur des Cardinals.

En deuxième manche, on a eu droit à un moment fort sympathique alors qu'Alek Manoah était sur la butte. Le lanceur des Jays, charismatique comme pas un, portait un micro pour l'occasion, et il en a donné pour leur argent aux téléspectateurs.

En plus d'obtenir trois retraits au bâton, Manoah a rendu le tout assez divertissant en parlant durant sa manche. Je vous recommande vraiment de prendre une minute de votre temps pour écouter ceci.

Par la suite, les lanceurs ont dominé une bonne partie de la rencontre, mais en quatrième manche, ça s'est gâté pour le pauvre Tony Gonsolin.

Tout d'abord, Giancarlo Stanton s'est offert un monstrueux circuit de deux points (parmi les plus impressionnants de l'histoire récente du Match des étoiles) pour égaler la marque.

Puis, le frappeur suivant, Byron Buxton, a imité Stanton en frappant lui aussi une longue balle qui donnait cette fois l'avance aux gars de l'Américaine (3-2).

Le tir était si haut que je ne comprends pas comment il a fait pour l'envoyer aussi loin.

Par la suite, les lanceurs ont repris le contrôle de la rencontre. Nestor Cortes Jr. s'est notamment donné en spectacle avec ses façons de lancer bien particulières.

Sacré Nestor.

En fin de neuvième manche, la marque était toujours la même, si bien que l'Américaine a envoyé Emmanuel Clase pour fermer les livres.

Le releveur des Guardians a été tout simplement fumant, mettant notamment fin à la rencontre sur ce tir qui n'a laissé absolument aucune chance à Jake Cronenworth.

L'Américaine l'a donc emporté par la marque de 3-2 dans un match où les lanceurs ont été en contrôle la majorité du temps. Cependant, c'est un frappeur qui a remporté le titre de MVP, alors que Stanton l'a obtenu suite à sa monstrueuse claque de deux points.

Manoah aurait aussi pu le mériter, mais considérant le contexte, Stanton ne l'a pas volé.

Une neuvième victoire de suite pour l'Américaine au Match des étoiles, donc, alors que la ligue continue de dominer la classique depuis quelques années déjà.

La Nationale pourra se reprendre l'an prochain, alors que la rencontre sera disputée à Seattle.

10e manche
  • Durant le moment Stand Up to Cancer, Ken Rosenthal et Vladimir Guerrero Jr. ont décidé de rendre hommage à deux gars bien connus dans le petit monde du baseball canadien : Jamie Campbell et Buck Martinez. Campbell a même remercié les deux hommes en ondes quelques manches plus tard.
  • L'idée d'avoir Nestor Cortes Jr. et Jose Trevino au micro durant leur manche ensemble en était une excellente de la part de la MLB. Très agréable de voir comment ils gèrent une manche ensemble.
  • Parlant de Trevino, il a eu de la difficulté à retenir ses émotions en se présentant au bâton. Un beau moment pour celui qui a grandi en tant que partisan des Yankees.
  • Très beau jeu amorcé par Andres Gimenez.
  • Ryan Helsley a régulièrement atteint 103 milles à l'heure hier soir. Ayoye!
  • Liam Hendriks s'est lui aussi amusé avec le micro.

Partage

Par Félix Forget

  • Nos partenaires

    AlleyOop 360 Attitude Football
  • Tous droits réservés © 2016 – 2022 Passion MLB
    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram