Blue Jays à New York : Vladimir Guerrero Jr. devra continuer d’avoir du succès dans le Bronx

Actualité, Blue Jays

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 19 septembre 2023 à 16h00

Vladimir Guerrero Jr. ne connaît pas la saison de sa carrière. C’est (notamment) parce qu’il ne joue pas à la hauteur de son potentiel que les Blue Jays ne sont pas assurés de faire les séries.

Il n’est pas la seule raison, bien évidemment, mais il en fait partie.

Ceci dit, depuis le début du mois de septembre, ça va mieux. Et depuis cinq matchs, il a sept coups sûrs, dont trois longues balles.

Il n’a pas affronté que des adversaires redoutables dans les dernières semaines, évidemment, mais une fois en confiance, ça n’importe plus : il peut faire mal à tout le monde.

Et ça tombe bien puisque dans les deux prochaines semaines, les Blue Jays vont avoir besoin de le voir continuer d’avoir autant de succès qu’avant. Pourquoi? Puisque les Yankees et les Rays sont au menu.

Dès ce soir, le club commencera une série de trois matchs dans le Bronx… et ça tombe bien : Vladdy adore jouer dans le Bronx.

On se souviendra de ses propos contre les Yankees (il ne signera jamais avec eux… même s’il est mort) et il semble prendre chaque match contre les Bombardiers comme si sa vie était en jeu.

Et ça tombe bien parce que c’est cette mentalité-là du tueur qui doit être insuflée aux Blue Jays en ce moment. En pleine course aux séries, ça prend du mordant un peu.

En trois matchs à New York plus tôt cette saison, Vladimir a frappé quatre coups sûrs (dont deux longues balles) en plus d’avoir soutiré un but sur balles.

En six match contre les Yankees cette saison, il a sept points produits.

Et même si Cavan Biggio connaît les meilleurs moments de sa saison, le club doit compter sur ses meilleurs joueurs. Ça passe, en ce moment, par Vladdy.

Avec Bichette qui ne semble pas être à 100 %, Matt Chapman qui est dans un creux de vague, George Springer qui dort et Whit Merrifield qui est aussi un peu blessé, ça doit passer par Vladimir.

Il ne faut pas oublier que contre Boston, les Jays n’ont pas dominé offensivement parlant. Les lanceurs ont fait le travail.

En attendant le réveil de certains (si ça arrive), Vladimir Guerrero Jr. doit continuer de porter son club sur ses épaules. Il n’a pas le choix… et ça peut aussi l’aider à racheter sa saison au passage.

Tags:

Blue Jays de Toronto, Vladimir Guerrero Jr., Yankees de New York

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois

Pascal Harvey