Un énorme deuil attend les fans des Angels

Actualité

Sébastien Berrouard

Publié le 10 décembre 2023 à 10h30

La poussière retombe tranquillement sur le monde du baseball après la signature monstre du prodige japonais Shohei Ohtani.

Sauf peut-être à Anaheim, où plusieurs particules sont encore présentes dans l’air. Et cela risque d’être encore le cas pendant un long moment, puisque les partisans des Angels de Los Angeles auront un sérieux deuil à vivre.

C’est le cas de Sebastian Romero, entre autres, qui tenait une pancarte portant la mention VENDS L’ÉQUIPE ARTE! devant le Angel Stadium hier (samedi). C’est ce que le journaliste Sam Blum rapporte.

Le natif d’Anaheim, âgé d’une vingtaine d’années, s’est réveillé hier avec la nouvelle la plus dévastatrice qu’un partisan de longue date des Angels puisse recevoir, soit de voir son idole signer avec l’ennemi, les Dodgers de Los Angeles.

Je n’ai pas encore pris de petit-déjeuner, je n’ai rien bu. Je me suis réveillé, j’ai vu Ohtani chez les Dodgers et j’ai pleuré sous ma douche. C’est l’une des rares choses qui me passionnent beaucoup, beaucoup.

Vous me direz que ce n’est pas comme si personne ne l’avait vu venir, et vous avez raison. Tout le monde, sauf peut-être les fans des Angels, savait que la superstar nipponne ne rentrerait pas au bercail.

Mais tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Et cela n’enlève pas les souvenirs vécus, comme le mentionne Barry Foster, un autre fan des Angels, cette fois-ci du comté de Orange.

J’ai tellement de souvenirs de l’avoir regardé ici. Je n’aime pas dramatiser le sport. Mais vous avez l’impression que quelqu’un vous quitte. C’est très dur.

Pendant que les derniers vestiges du Japonais étaient retirés, seulement deux heures après l’annonce, des dizaines de partisans se sont rendus aux abords du Angel Stadium. Certains étaient des touristes japonais qui n’avaient pas réalisé qu’il avait signé ailleurs, tandis que d’autres étaient des fans inconditionnels des Angels qui se réunissaient.

Un d’entre eux, Julian Cedillo, a même déposé deux bouquets de roses rouges tout juste à côté de deux briques qui portaient le nom d’Ohtani.

C’était six années d’excellence. J’ai été un partisan des Angels toute ma vie. J’ai l’impression qu’une partie de moi est morte. Je voulais lui rendre hommage. Il a tellement compté pour cette organisation. Nous sommes une petite franchise. Voir une superstar comme lui nous quitter, ça fait mal.

Et disons que les prochaines saisons difficiles en vue des anges dans nos campagnes ne feront qu’attiser ce sentiment de deuil. Le propriétaire Arte Moreno n’est pas sorti de l’auberge.

Tags:

Angels de Los Angeles, Arte Moreno, Shohei Ohtani

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Félix Forget

Charles-Alexis Brisebois