Les Angels n’ont jamais maximisé le duo de Mike Trout et de Shohei Ohtani

Actualité

Sébastien Berrouard

Publié le 29 décembre 2023 à 8h30

Quand les Angels de Los Angeles ont mis la main sur le prodige Shohei Ohtani le 8 décembre 2017, on était en droit de croire que la combinaison qu’il allait alors former avec Mike Trout allait porter fruit, peut-être même en amenant un ou deux championnats à Anaheim.

Mais six ans plus tard, force est d’admettre que le plan de l’état-major californien est tombé à l’eau.

Certes, le directeur général, Perry Minasian, et ses ouailles ont leur part de blâme dans cette débâcle inattendue.

Cependant, il faut souligner que les blessures n’ont clairement pas aidé la cause, Trout se retrouvant plus souvent qu’à son tour à l’infirmerie.

En effet, lors des six dernières saisons, les deux protagonistes ont été dans l’alignement des Angels pour seulement 46,6 pour cent des rencontres.

Durant cette période, Los Angeles a compilé une fiche de 194 gains contre 211 revers pour un pourcentage de victoires de ,480… contrairement à ,445 quand au moins un des deux coéquipiers était hors de la formation, soit pour la majorité du temps.

Pire encore, lors des quatre dernières campagnes, le trio formé de Trout, Ohtani et du joueur de troisième coussin Anthony Rendon n’a été vu ensemble que pour 22 pour cent des matchs.

Au cours de ce stretch, les Angels ont affiché un dossier de 58 victoires contre 62 défaites, ce qui correspond à un pourcentage de gain de ,483.

Les Anges dans nos campagnes n’ont donc jamais eu une réelle chance d’utiliser leurs deux joyaux ensemble, mais leur fiche perdante, même dans les matchs où les deux étaient présents, montre qu’ils avaient besoin de construire une meilleure équipe autour d’eux et qu’ils ne l’ont pas fait.

Espérons pour les Angels et pour leurs partisans, heureusement pour eux qu’il en reste, que des leçons seront tirées de toute cette aventure.

Tags:

Angels de Los Angeles, Mike Trout, Shohei Ohtani

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois