Blue Jays : l’hiver s’annonce compliqué

Actualité, Blue Jays, Rumeurs

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 28 octobre 2023 à 20h00

Les Blue Jays, au cours de la saison morte, n’auront pas besoin de signer ou d’acquérir de nombreux lanceurs. Le club aura besoin d’un partant #5, mais sans plus.

Mais offensivement parlant, c’est une autre paire de manches.

Dans les faits, quand on regarde ça, il y a de nombreux joueurs de position qui deviendront agents libres (que ce soit via la fin d’un contrat ou via une option qui ne sera pas activée dans le contrat) cet hiver.

Voici les joueurs des Jays qui deviendront libres :

  • Matt Chapman
  • Kevin Kiermaier
  • Brandon Belt
  • Whit Merrifield

Les gars du podcast At The Letters (Sportsnet) ont fait leurs devoirs et dans les faits, il n’y a pas forcément beaucoup de joueurs qui sont relativement assurés de revenir.

Voici les noms qui reviendront :

  • Danny Jansen
  • Alejandro Kirk
  • Vladimir Guerrero Jr.
  • Cavan Biggio
  • Bo Bichette
  • Daulton Varsho
  • George Springer
  • Santiago Espinal – jusqu’à preuve du contraire

Ce que cela veut dire, c’est que les Blue Jays devraient ajouter cinq ou six joueurs de position pour remplacer ceux qui vont partir.

Évidemment, des jeunes seront dans le mix. Davis Schneider est du lot… sans pour autant se faire garantir un poste avant le camp d’entraînement.

Est-ce que cela va se faire via le marché de l’autonomie? Peut-être, mais il faut se rappeler que la cuvée est très faible.

Pour remettre les choses en perspective, les gars du podcast At The Letters ont calculé que les Blue Jays ont des agents libres qui totalisent un WAR de 11.

Ce que cela veut dire, c’est que les gars en question (ceux nommés ci-haut) apportent 11 victoires de plus que si on les remplace par des gars dans la moyenne du baseball.

Idéalement, Ben Nicholson-Smith suggère de les remplacer par des gars qui vont, à eux quatre, aller chercher au moins un WAR de huit, soit deux chacun.

Le reste peut être pris en charge à l’interne, soit par des jeunes et par des vétérans qui joueront mieux.

Ceci dit, savez-vous combien de joueurs de position auront un WAR d’au moins deux sur le marché de l’autonomie? Huit. #CuvéeFaible

Pensez-vous que les Jays signeront quatre d’entre eux? Avec environ 45 M$ de dollars à dépenser sur six gars, selon les estimations des gars du podcast et les propos des patrons du club, c’est peu probable.

Oui, signer un Cody Bellinger pourrait aider, mais cela voudrait dire que le club, s’il reste dans le même ballpark au niveau salarial que par le passé, n’aurait pas forcément d’autres gros ajouts.

Ce que cela veut aussi dire, c’est que le club doit signer des gars dans un bassin mince… ou piger dans sa banque d’espoirs, qui est moins garnie qu’avant, pour remplacer les gars qui partent via transaction.

Le club pourrait aussi garder ceux qui deviennent libres, mais ce n’est pas acquis qu’ils voudront rester non plus.

Je me demande aussi à quel point les agents libres voudront déménager au Canada après avoir vu le peu de succès que les Jays ont en séries depuis quelques saisons.

Bref, ce n’est pas simple.

Tags:

Blue Jays de Toronto, Mark Shapiro, Ross Atkins

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois