13e défaite de suite pour les Angels (cette fois sous Phil Nevin)

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 8 juin 2022 à 10h09

Hier, les Angels ont pris la décision de remplacer Joe Maddon par Phil Nevin au poste de gérant de l’équipe. Après 12 défaites de suite, il fallait faire quelque chose.

Les Angels espéraient sans doute un effet à la Rob Thomson, qui a obtenu quatre victoires de suite et qui est toujours invaincu à la barre des Phillies après avoir remplacé Joe Girardi.

Mais dans les faits, hier, ça ressemble un peu plus à ce qu’on a vu chez le Canadien quand Martin St-Louis a pris la place de Dominique Ducharme. Le club était au coeur d’une énorme séquence de défaites et ça ne se change pas forcément du jour au lendemain. Le Ch avait eu trois défaites pour commencer le règne de l’ancien du Lightning.

Résultat? Les Angels ont perdu un 13e match de suite – un record de franchise – en affrontant les Red Sox hier soir.

Ils ont perdu 6-5 en manche supplémentaire (en 10e), mais c’était proche, quand même. Après tout, le club avait même pris les devants via un circuit de Mike Trout. Il n’en avait pas frappé depuis un bout, lui qui vient à peine de recommencer à placer la balle en lieu sûr après sa séquence difficile.

Mais malheureusement, Trout a quitté le match en raison de raideurs à l’aine. Il n’y en aura pas de facile pour les Angels.

Les Red Sox ont rapidement rattrapé les Angels pour gagner en 10e. La mauvaise nouvelle pour le club, c’est que Xander Bogaerts a quitté le match des siens en raison de raideurs à l’épaule.

Il veut cependant jouer demain.

Mais revenons aux Angels.

Je ne sais pas combien de temps durera la séquence de défaites, mais une chose est certaine : c’est maintenant sans Joe Maddon que ça va se passer. Est-ce une bonne décision?

Pas selon Maddon, visiblement. Et ce n’est pas parce qu’il n’a pas confiance en Phil Nevin pour finir l’année à sa place.

Si Joe Girardi avait l’air serein par rapport à la perte de son emploi, ce n’est pas exactement le cas de Maddon. De ce qu’on comprend d’une entrevue accordée à Ken Rosenthal, il n’aimait pas se faire imposer trop de choses par la direction, donc une ligne directrice trop forte par rapport aux stats avancées.

Il les utilise, affirme-t-il, mais pas au même point que certaines personnes, qui veulent « te les enfoncer dans la gorge ».

À un certain point, Maddon s’est donc senti libéré, et ce, même s’il s’est dit surpris de perdre son emploi hier après-midi.

Il est rendu difficile de se rendre au stade et de juste avoir du plaisir en jouant au baseball.

C’est trop contrôlé par les directions, maintenant.

– Joe Maddon

L’ancien des Rays, des Cubs et des Angels sait qu’il est un bon gérant et il veut revenir, mais pas à tout prix. S’il le fait, ce sera avec une direction qui partage sa vision.

« On devra jouer au baseball », a-t-il dit.

Il n’est pas difficile de penser que tout n’était pas rose avec les Angels, et ce, même si le club ne comptait pas le remercier quand tout allait bien pour le club il y a deux semaines à peine.

Maddon aimait son club et il voulait traverser la tempête (qui avait l’air d’une tempête parfaite) avec ses boys. Il n’aura pas eu la chance de le faire, au final.

Alex Cora comprend (évidemment) qu’un gérant finit toujours par se faire tasser, mais il trouve ça dommage quand même pour Maddon.

Je ne sais vraiment pas si le vétéran gérant va retomber sur ses pattes. À ce point-ci, la mode a l’air d’être aux jeunes et ce qu’il veut est visiblement assez spécifique.

10e manche
  • Vague de suspensions entre les Astros et les Mariners.
  • Quel beau joueur.
  • Albert Pujols : neuvième rang pour les coups sûrs dans l’histoire.
  • Hier, les Mets ont perdu le match, Pete Alonso et Starling Marte.
  • Deux circuits pour Ronald Acuna Jr. hier soir.
https://twitter.com/MLBONFOX/status/1534319396390326279
Tags:

Angels de Los Angeles, Joe Maddon, Mike Trout, Phil Nevin

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois

Félix Forget