La parité dans la Nationale est intense

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 5 juin 2024 à 14h30

Avez-vous regardé le classement de la Nationale récemment?

Comme on peut le voir, les Dodgers et les Braves, sans surprise, sont parmi les bonnes équipes de la ligue. Les Phillies sont forts, les Brewers mènent leur division, etc.

Mais venez-vous de réaliser que je viens de nommer les seules équipes de la Nationale, en date de ce matin (5 juin), qui jouent pour plus que .500?

Alors que sept clubs dans la Ligue américaine (dont quatre dans la division centrale) jouent pour au moins .500, on voit que dans la Ligue nationale, c’est autre chose. Les Cubs sont en position de faire les séries avec une fiche négative.

Je sais, je sais : la saison est encore relativement jeune. La crème va finir par remonter à la surface et il y a des clubs qui seront meilleurs.

Mais il n’en demeure pas moins qu’en ce moment, il n’y a que deux clubs qui sont sous la barre du .400 et quatre au-dessus de .500. C’est donc dire qu’il y a neuf clubs entre .400 et .500 en ce moment.

Les Mets, les Rockies et les Marlins peuvent dire au revoir aux séries. Et ce, même si New York est seulement à quatre joutes des séries d’après-saison en ce moment.

Mais sinon, tous les autres clubs sont proches d’une place en séries.

Pensez-y : en ce moment, pas moins de 12 équipes sont soit en séries, soit à maximum 2.5 matchs de se qualifier. Cela va forcément affecter la date limite des transactions puisque si bien des clubs sont proches des séries dans un mois et demi, il y aura peu de vendeurs.

Dans la Nationale, surveillez les Mets et leurs nombreux éléments de qualité à échanger…

  • Juan Soto est plus jeune qu’une recrue.
  • Saison terminée pour Cristian Javier et Jose Urquidy.
  • L’anxiété de Chris Martin le force à prendre une pause.
  • Avis aux intéressés.
Tags:

Ligue nationale

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard

Laisser un commentaire