La division centrale de l’Américaine ne fait plus rire d’elle

Actualité

Maxime Trudeau

Publié le 3 juin 2024 à 18h30

La saison 2024 va bon train. Certains d’entre vous ont peut-être même déjà effectué leur premier voyage de baseball de l’année! C’est le cas pour quelques membres de l’équipe de Passion MLB, dont l’humble auteur de ces lignes avec une visite aux Red Sox et aux Blue Jays, mais là n’est pas le point.

Les équipes ont environ une soixantaine de matchs joués et on voit des tendances. La première qui me vient à l’esprit est le rendement étonnant des équipes de la division centrale de la Ligue américaine. Parmi celles-ci, les Guardians et les Royals épatent. Soyons honnête, qui voyait les Guardians et les Royals au rang numéro 1 et 2, à un moment ou un autre de la saison?

Ce n’est plus la division la plus faible des Majeures

Pendant plusieurs saisons, la centrale de l’Américaine était un peu la risée de la ligue. Cette époque est révolue.

Les Guardians (39-20) et les Royals (36-25) jouent du gros baseball depuis le début de la saison. Comment expliquer la chose? En partie par le brio des leaders incontestables des deux clubs, autant offensivement que défensivement, respectivement en Jose Ramirez et Bobby Witt Jr.

Les deux ont une véritable soif de vaincre et donnent l’exemple en ne prenant jamais une présence à la plaque ou en défensive à la légère. Leur leadership est contagieux. De plus, ils ont fait un statement en signant un énorme contrat avec leur club de petit marché! Tous deux voulaient gagner avec leur formation respective, au grand plaisir des fans! Ce genre de geste ne passe inaperçu, tant par les partisans que les coéquipiers.

En ce qui a trait aux autres collectifs, les Twins (33-26), que plusieurs voyaient comme favori pour remporter la division, ne jouent pas trop mal non plus, et ce, malgré les déboires d’Édouard Julien et de quelques autres. Ils se retrouvent, en date du 3 juin, à six matchs de la tête.

Pour leur part, les Tigers (29-30) ne sont qu’à une victoire de jouer pour .500. Ils sont loin d’avoir un vilain club de balle, ils sont bien coachés et l’idée de remporter le titre de la division est loin d’être farfelue à ce temps-ci de l’année. Ça peut changer vite!

Ok, pour les White Sox (15-45), c’est vraiment la débandade, pour rester poli, mais bon on s’y attendait un peu. Autant? Non, mais quand même!

En lien avec tout cela, en guise de comparaison, les champions en titre de la Série mondiale, les Rangers du Texas, sont au deuxième rang de leur division avec une fiche de 29-30!

Une série de trois rencontres à Cleveland pour le sommet de la division

Ce soir à Cleveland s’amorce une série qui sera des plus enlevantes. Les Royals y seront les visiteurs et dans l’éventualité d’un balayage de la part de ceux-ci, ce sera l’égalité en tête. Seth Lugo, qui a une saison digne d’un gagnant du Cy Young, sera d’office pour Kansas City.

Il s’agira du premier affrontement de la saison entre ces deux formations et il pourrait donner le ton d’ici la fin octobre. Ce sera un bon test pour les deux équipes afin de bien déterminer leur état des forces.

KC connait ses premiers moments plus difficiles de 2024, avec six revers à ses huit derniers duels. La série qui débute ce soir démontrera la force de caractère des Royals. Ils se doivent de bien performer face à Cleveland, car leurs 10 rencontres après leur visite en Ohio seront face aux Mariners, aux Yankees et aux Dodgers. Autrement dit, leurs 13 prochaines parties seront contre des formations au premier rang de leur division respective.

Tags:

Division centrale de la Ligue américaine, Guardians de Cleveland, Royals de Kansas City

Articles similaires

Maxime Trudeau

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois

Laisser un commentaire