Au bon prix, Xander Bogaerts est prêt à rester à Boston à long terme

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 16 mai 2022 à 12h00

Depuis longtemps, on sait que Xander Bogaerts veut rester à Boston, mais au bon prix. L’an dernier, on raconte même qu’il était prêt à envisager un changement de position pour que ça se fasse.

Mais cette année, les choses ont changé. Même si l’arrêt-court s’entend bien avec Trevor Story, son arrivée à Boston signifie que la direction a accepté de lui donner de la grosse argent et qu’on peut facilement le déplacer à l’arrêt-court.

Bogaerts est clairement affecté par tout ça, et ce, même si ça ne parait pas sur le terrain.

Ajoutons à cela l’offre insultante de contrat à « long terme » proposée à Bogaerts (ajouter un an à un contrat tellement à l’avantage de l’équipe) et nous avons la recette d’un gars qui semble ne pas être proche de signer à long terme. Il est un brin insulté en ce moment, donc.

Et parce que les Red Sox ne connaissent pas un gros début de saison, songer à l’échanger à la date limite commence de plus en plus à devenir une possibilité.

Le nom des Cardinals circule notamment dans le dossier.

Mais évidemment, nous n’en sommes pas encore là. Avant de penser à l’échanger, les Red Sox vont quand même s’assurer que ce soit la seule solution possible pour ne pas (encore) échapper un joueur de sa trempe.

Et à ce sujet, Bogaerts a notamment affirmé qu’au bon prix, il se dit prêt à écouter une offre légitime de la part des Red Sox.

Rappelons que Bogaerts avait affirmé ne pas vouloir négocier en cours de saison. Visiblement, la situation a changé un peu ce qu’il pense.

Pourquoi? Deux théories.

  • Il veut vraiment rester à Boston et le fait de potentiellement être échangé à la date limite crée un sentiment d’urgence.
  • Il veut mettre le blâme sur les Sox puisque s’il part, il pourra dire qu’il était prêt à écouter ce qu’on avait à lui proposer.

Je crois plus en la première option, et ce, même si son agent Scott Boras est plus du genre à établir la valeur de ses clients sur le marché de l’autonomie.

Ceci dit, je crois que les deux groupes sont tellement éloignés en ce moment que ça va en prendre beaucoup pour le revoir à Boston en 2023. Je ne dis pas que c’est impossible et les propos de Bogaerts, si ce dernier est sincère, sont un excellent premier pas dans la bonne direction.

Tags:

Chaim Bloom, Red Sox de Boston, Xander Bogaerts

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Pascal Harvey

Charles-Alexis Brisebois