Vol de signaux : la guerre est lancée entre Brian Cashman et le propriétaire des Astros

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 15 mai 2022 à 14h00

Le dossier du vol de signaux a énormément fait jaser dans les dernières années dans la MLB. Après tout, on sait qu’à différents niveaux, les Astros, les Red Sox et les Yankees ont été punis pour avoir triché.

Mais du lot, rien ne se compare à ce que les Astros ont fait. C’était un système bien plus élaboré qui était en place, on va se le dire.

En marge du dévoilement de la lettre des Yankees, le sujet est revenu à l’avant-plan. Et Jim Crane, le proprio des Astros de Houston, a tenu à mettre de l’huile sur le feu plus tôt cette semaine. C’est moi où il devrait… en tout cas.

Crane a donc critiqué le DG des Yankees pour ses propos, lui qui se défendait en marge du dévoilement de la lettre.

C’était [la tricherie] dans la lettre et tu le faisais aussi. Tu étais le dude en charge.

Si j’étais une des équipes en sachant que mon club trichait, je me tairais. Par contre, je peux simplement contrôler mon équipe.

– Jim Crane en parlant de Brian Cashman

On va se le dire : Crane n’a pas tort. Ceci dit, il est vraiment, mais vraiment, mal placé pour parler en marge de ce que son club a fait.

Et ça, Cashman l’a noté.

Aux yeux de Cashman, Crane n’a pas la légitimité de se prononcer dans un tel dossier. Il considère que le proprio des Astros dévie le problème en comparant, et je cite, « ses 162 charges à son ticket de stationnement ».

Selon lui, personne ne va prendre les propos du proprio au sérieux.

https://twitter.com/MarlyRiveraESPN/status/1524938497466966031

Rappelons que les Yankees ont eu une amende de 100 000$ pour avoir utilisé la technologie pour voler les signaux quand il y avait un gars au deuxième but. Les Astros, eux, ont trouvé des manières plus intenses de communiquer les signaux, disons.

Et ça aussi, ça a été noté par le DG des Bombardiers.

Ils [les Astros] ont perdu plusieurs choix de premier tour, ont reçu une amende de plusieurs millions de dollars et ils ont décidé de congédier leur gérant et leur DG pour leurs implications dans le dossier.

Rien de tout ça n’est équivalent chez les Yankees. J’applaudis son effort.

– Brian Cashman

Le DG des Yankees a ajouté ne pas avoir de problème à voir la lettre des Yankees avoir été dévoilée au grand jour. Il affirme ne pas avoir peur du contenu.

Non, Cashman n’ira pas travailler chez les Astros un jour…

Tags:

Astros de Houston, Brian Cashman, Jim Crane, Vol de signaux, Yankees de New York

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard

Sébastien Berrouard