Six points produits pour Vladimir Guerrero Jr. dans un gros gain contre les Yankees

Actualité, Blue Jays

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 29 juin 2024 à 19h00

Hier, les Blue Jays de Toronto en ont mangé une moyenne contre les Yankees. Et aujourd’hui, le club avait l’intention de se venger.

Chris Bassitt et ses coéquipiers n’avaient d’ailleurs pas à affronter Juan Soto, qui avait trop mal à la main pour jouer. Il pourrait aussi rater le match de demain, par ailleurs.

Mais bon. Tout ça pour dire que même si Bassitt a reçu une balle sur le bras, il a quand même sorti un bon départ de qualité en ne donnant qu’un point, qui était non-mérité. Il a passé huit gars dans la mitaine.

La relève a (relativement) tenu le coup… et Vladimir Guerrero Jr. a pris les choses entre ses mains.

Via ses trois coups sûrs, Vladdy a produit six points (sur neuf, dans un gain de 9-3) des siens, incluant via une longue balle. Sa longue balle était sa sixième en huit matchs.

Il semble avoir retrouvé la puissance qui le caractérise.

C’était la première fois qu’un membre des Blue Jays produisait six points depuis George Springer, il y a quelques jours. Visiblement, l’attaque a envie de se lever, à Toronto. #TropTard?

Il a aussi établi un record de franchise : six matchs de suite avec au moins deux points produits. Alejandro Kirk (deux coups sûrs, deux points produits) et Isiah Kiner-Falefa (qui est en feu ces temps-ci et qui a frappé quatre coups sûrs aujourd’hui) ont aussi aidé.

Je me demande si Vladdy prend les choses en main parce qu’il veut aider son club ou aider sa cause personnelle en vue de la date limite ou de la prochaine saison morte.

Mais comme on ne peut pas le savoir, on va se contenter de dire qu’il fait exactement ce qu’il doit faire en ce moment.

  • 8K pour Paul Skenes.
  • Il n’était pas content.
  • Aaron Judge est fort, lui aussi.
  • 25 matchs de suite avec au moins un coup sûr.
Tags:

Blue Jays de Toronto, Vladimir Guerrero Jr., Yankees de New York

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Félix Forget

Sébastien Berrouard

Laisser un commentaire