Portrait 2023 : Mets de New York

Actualité

Raphael Simard

Publié le 14 mars 2023 à 14h00

Le 30 mars prochain, la saison 2023 de la MLB prendra son envol. On s’embarque donc dans un long marathon afin de voir si les Astros seront détrônés à la fin de la course.

Après les Marlins hier, au menu aujourd’hui : les Mets de New York.

Malgré une fiche de 101-61 en 2022, les Mets ont terminé au deuxième rang de leur division, à égalité avec les Braves, qui avaient le premier bris d’égalité.

Cet hiver, on sent que Steven Cohen a pris les moyens pour voler le titre de la division aux Braves. En 2023, son équipe tentera non seulement de gagner la division, mais la Série mondiale est en jeu pour elle.

Ajouts/départs

Le gros ajout cet hiver pour les Mets : Justin Verlander. Le vétéran a signé un contrat de deux saisons pour beaucoup d’argent, soit 43.3 M$ par année. Le problème, c’est que New York a perdu les services de Jacob deGrom, qui, lui, a été du côté du Texas.

Outre deGrom, Taijuan Walker et Chris Bassitt ont également quitté la Grosse Pomme.

Steve Cohen a signé le Japonais Kodai Senga et le vétéran Jose Quintana (dont l’état de santé est fragile), mais a-t-il amélioré sa rotation des lanceurs? Je ne pense pas. Ceci dit, elle reste bonne.

Mis à part Verlander, New York a prolongé les contrats de Brandon Nimmo, Edwin Diaz et Jeff McNeil, trois joueurs qui ont grandement été importants à l’équipe en 2022. Cohen croyait également avoir signé Carlos Correa, mais ce dossier est tombé à l’eau, comme nous le savons.

Le receveur James McCann a été échangé aux Orioles également pour laisser la voie libre à l’espoir Francisco Alvarez. Omar Narvaez s’est amené en ville afin d’être un bon mentor pour son jeune coéquipier.

Dominic Smith a aussi quitté, tout comme Trevor May, Seth Lugo et Trevor Williams. David Robertson est un ajout important.

Forces/faiblesses

Les Mets auront beaucoup de forces et très peu de faiblesse en 2023. Premièrement, l’attaque restera dévastatrice. Il n’y a pas beaucoup de gros bâtons qui se sont rajoutés cet hiver, mais ce n’est pas comme si l’attaque était un problème.

T’sais quand Mark Canha, Eduardo Escobar et Omar Narvaez/Francisco Alvarez sont tes trois derniers frappeurs…

Beaucoup de contact, beaucoup de puissance, un bon mélange de gauchers, droitiers et frappeurs ambidextres (Francisco Lindor et Escobar) : l’attaque des Mets générera beaucoup de points, c’est le cas de le dire.

Même en ayant perdu de gros lanceurs comme Jacob deGrom, Taijuan Walker et Chris Bassitt, la rotation est tout de même capable de faire du gros boulot. Justin Verlander, Max Scherzer et Carlos Carrasco forment l’un des meilleurs top-3 de la MLB, clairement.

Selon Ben Verlander, le frère de Justin, c’est LA meilleure rotation du baseball majeur. Dit-il ça parce que son frère en fait partie? Sûrement…

Chose certaine, elle fera le travail. Jose Quintana et Senga, s’ils sont en santé, seront les lanceurs quatre et cinq, ce qui n’est pas piqué des vers non plus.

À quoi s’attendre en 2023?

En 2023, il faut s’attendre à ce que les Mets se battent avec les Phillies et les Braves pour le premier rang de la section est de la Nationale. Selon moi, ils termineront premiers, mais c’est loin d’être certain.

Je m’attends à ce que New York soit l’une des meilleures attaques du baseball et si à la date limite des transactions, le club a besoin d’aide quelque part, Cohen adressera le problème via le marché des échanges.

En 2023, c’est la Série mondiale ou rien pour cette équipe qui veut gagner le championnat d’ici trois ans.

Tags:

Mets de New York, Portrait 2023

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard