Les Mariners sautent à bras raccourcis sur les offrandes de Justin Verlander

Actualité

Pascal Harvey

Publié le 28 mai 2022 à 10h00

Dominés à deux reprises cette saison par le vétéran lanceur des Astros de Houston, Justin Verlander, les frappeurs des Mariners de Seattle n’allaient pas se faire faire la leçon une troisième fois et ils ont tout donné afin de dompter leur démon.

La détermination des Mariners résulte en un gain convainquant de 6-1 face aux meneurs de leur division.

Verlander, dominant depuis le début de la saison, a donné quatre points dès la manche initiale en vertu de longues balles de la recrue Julio Rodriguez (sa sixième) et de Kyle Lewis (sa première). Le reste de la soirée était scellée et les Mariners ont ainsi pu savourer un 19e gain cette saison.

Le vétéran droitier des Astros a assurément connu sa pire sortie de la saison en donnant les six points dont les locaux avaient besoin au moyen de dix coups sûrs, et ce, en six manches au monticule.

Ty France, en troisième manche et Taylor Trammell en septième, ont ajouté l’insulte à l’injure en catapultant les offrandes de Verlander hors des limites du T-Mobile Park.

Le duel de lanceurs opposant Verlander (6-2) à Chris Flexen (2-6) semblait pourtant tout à l’avantage des visiteurs, mais il faut croire que le vétéran des Astros en avait une mauvaise dans le bras et ce sont les frappeurs des Mariners et Flexen qui en ont profité.

Flexen a survolé le match en éparpillant sept coups sûrs des Astros tout au long de ses sept manches passées sur la butte, il a retiré six frappeurs sur des prises.

Minime depuis le début de 2022, la moyenne de points mérités de Justin Verlander est passée au dessus de la barre des deux points alloués par match, elle s’élève maintenant à 2.03.

Ce gain décisif face à l’un des lanceurs les plus dominants des Majeures cette saison pourrait être un remède aux problèmes des Mariners? Ils occupent le quatrième rang de la division Ouest de l’Américaine et peinent à coller des séries de victoires.

Hier, face aux Astros, l’attaque et les lanceurs ont accordé leurs violons au profit des 26 017 spectateurs présents au match.

Même à 39 ans, Verlander a mentionné après le match qu’il devait améliorer de petites choses dans son exécution. Je plains ses prochains opposants, car ils devront se méfier d’un lanceur avec autant d’expérience et de talent qui voudra faire oublier cette mauvaise performance.

10e manche
  • Anthony Rendon sur la liste des blessés.
  • Que fera Rafael Devers cet hiver en lien avec son contrat?
Tags:

Astros de Houston, Julio Rodriguez, Justin Verlander, Mariners de Seattle

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Sébastien Berrouard

Sébastien Berrouard