C’est grâce à Aaron Judge si Juan Soto se sent si bien à New York

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 9 juin 2024 à 14h30

Les Yankees de New York sont contents de compter sur Juan Soto dans le Bronx. Il a vraiment dynamisé l’attaque des siens.

Et si on dit que c’est en perdant quelqu’un qu’on se rend compte de son importance, les deux derniers jours sans Juan Soto contre les Dodgers démontrent à quel point Soto est important pour le club d’Aaron Boone.

Tout le monde veut le voir rester dans l’organisation (dont Mariano Rivera) puisqu’il est un game changer.

Clairement, en le voyant jouer, on voit bien qu’il est comme un poisson dans l’eau. Et selon bien des gens à New York, il est confortable puisque le capitaine Aaron Judge le fait sentir à sa place. C’est ce que Bob Nightengale rapporte dans son texte du jour.

À San Diego, il n’était pas un vilain joueur, mais il n’était pas le même gars qu’à Washington ou qu’à New York puisqu’il ne se sentait pas aussi bien au sein du groupe. Ça se voit, ça.

Cela démontre, encore une fois, à quel point le #99 est important pour le club de New York. Non seulement il produit sur le terrain, mais en plus, il rend tout le monde meilleur.

Le cas du champ extérieur de 2024 est notamment intéressant. Pourquoi?

Parce qu’Aaron Judge a accepté de changer de position (et d’aller jouer au champ centre, ce qui est plus dur) et de tout faire pour que Soto se sente à la maison… et parce qu’il a aussi son mot à dire en lien avec les succès d’Alex Verdugo.

Depuis des années, les Yankees se cherchaient un voltigeur de gauche et le Juge a poussé pour Verdugo, un mal-aimé qui jouait à Boston. Brian Cashman l’a écouté et en ce moment, Verdugo pourrait difficilement être plus utile aux Yankees.

On peut pousser la note et rappeler que Judge avait accepté l’arrivée de Giancarlo Stanton dans le temps. Aujourd’hui, il est un très utile frappeur de choix pour les Bombardiers.

Aaron Judge, reconnu comme un capitaine exemplaire, fait des choses que Derek Jeter, un des grands de l’histoire des Yankees, n’a jamais fait pour Alex Rodriguez. Jeter n’a pas laissé l’arrêt-court à A-Rod et il ne l’incluait pas dans son groupe.

Ce même A-Rod sait qu’il n’aura jamais son numéro retiré à New York. Vous me direz que le dopage y est pour beaucoup (et avec raison), mais à la base, il est et restera un vilain pour les fans (notamment) parce que The Captain ne l’a jamais accepté.

Ça fait aussi partie de l’équation à mes yeux, ça.

Visiblement, les temps changent puisque ce n’est pas la façon dont Aaron Judge gère son club. Et si tout va bien, le #99 et le #22 seront un jour retirés dans le Bronx.

Tags:

Aaron Judge, Alex Rodriguez, Derek Jeter, Juan Soto, Yankees de New York

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Laisser un commentaire