Blue Jays : la série contre les Mariners est l’occasion de reprendre confiance

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 16 mai 2022 à 10h00

Dans les dernières semaines, les Blue Jays ne l’ont pas eu facile. Le club a commencé avec 30 matchs en 31 jours contre une majorité de bons clubs et la fin de cette séquence-là a coordonné avec le début d’un voyage de neuf matchs, le plus long de la saison.

Les blessés ont commencé à revenir, mais contre les Guardians, les Yankees et les Rays, les Jays ont été 2-7 au cours du voyage.

Dans les derniers jours, George Springer a demandé une rencontre avec les joueurs seulement, question de remettre les pendules à l’heure.

Mais là, le club doit reprendre confiance, autant offensivement que défensivement. Quand Matt Chapman fait deux erreurs dans un match comme ça a été le cas hier, ça en dit long.

Tout le monde sait que les performances doivent être meilleures. Là-dessus, tourner la page et recommencer à domicile d’un meilleur pied sera primordial.

Et ça, les gars le savent.

Cette semaine, il y a six matchs au menu. Les Reds , de vendredi à dimanche, seront en ville. On parle de la pire équipe de la ligue et d’un club qui n’arrive jamais à gagner.

Mais d’ici là, de lundi à mercredi, ce seront les Mariners qui seront au Rogers Centre. Ce sera l’occasion de démontrer que les Blue Jays, ce ne sont pas les Maple Leafs…

Et les Mariners, en tout respect pour un club qui a de bons éléments, pourraient être le remède prescrit par le médecin. La fiche de 4-6 lors des 10 derniers matchs n’est pas reluisante et celle de 16-19 au total non plus, d’ailleurs.

C’est un club « prenable » qui ne comptera pas sur plusieurs éléments en raison du vaccin. Plusieurs joueurs devront rester aux États-Unis.

Les Jays éviteront aussi Robbie Ray, qui a lancé hier contre les Mets. Même chose pour George Kirby.

Si Ray est en ville, il pourra quand même se faire honorer par ses anciens partisans pour avoir gagné le Cy Young à Toronto en 2021.

Yusei Kikuchi (un ancien des Mariners qui prend du coffre dernièrement), Jose Berrios et Kevin Gausman seront sur le monticule pour Toronto.

Si l’attaque au nouveau visage des Blue Jays peut faire son travail, cela pourrait relancer le club dans la bonne direction et couper des victoires à un club qui va se battre pour les séries. Aux Jays de se lever, donc.

Tags:

Blue Jays de Toronto, Mariners de Seattle

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard