Blue Jays : à quel point le support offensif doit venir de l’interne?

Actualité, Blue Jays

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 6 janvier 2024 à 12h30

Récemment, Ross Atkins (le DG des Blue Jays) a déclaré croire en son équipe. À quel point? Au point où il ne faut pas s’attendre à voir trois gros ajouts offensifs, par exemple.

Le club compte beaucoup sur le fait que plusieurs gars ont connu une saison 2023 difficile au bâton et que ce ne sera pas répété.

Un joueur pourrait/devrait s’ajouter, mais il ne faut pas forcément s’attendre à plus puisque l’offensive, ça va venir de l’interne.

Mais quand même : quand on regarde l’alignement offensif actuel, on peut se demander de quoi aurait l’air l’ordre offensif de John Schneider. Voici ce que je ferais, au moment d’écrire ces lignes.

  1. George Springer (9)
  2. Bo Bichette (6)
  3. Vladimir Guerrero Jr. (3)
  4. Cavan Biggio (4)
  5. Danny Jansen (2)
  6. Alejandro Kirk (DH)
  7. Daulton Varsho (7)
  8. Isiah Kiner-Falefa (5)
  9. Kevin Kiermaier (8)
  10. Banc : Santiago Espinal, Davis Schneider

Je sais, je sais : il est encore tôt pour jouer à ça. Bien des gars n’ont pas signé.

Mais quand même : en voyant un tel alignement et en voyant que les Blue Jays ont l’un des pires hivers sur le marché de l’autonomie après des mois depuis l’ouverture du marché… ça fait réfléchir.

Dans un monde idéal, les Blue Jays signeraient un bon frappeur gaucher qui pourrait prendre la place de Brandon Belt dans le top-4.

Après tout, ça frappe pas mal de la droite au sommet de l’alignement.

Ça prend un bon bâton pour couper les droitiers au sommet de l’alignement, mais aussi parce que passé le trio de tête, c’est… plus ordinaire.

Et quand Springer prendra congé, ce sera encore pire.

Je ne sais pas comment vous avez réagi en voyant le top-9 que j’ai concocté, mais passé le top-3, ce n’était pas simple à faire.

Biggio a été mis au rang #4 en raison de sa grosse fin de saison et parce qu’il est gaucher, mais dans les faits… il n’est pas un frappeur #4 pour un gros club offensif.

Disons que le club devait signer un DH qui frappe de la gauche. Il pourrait frapper dans le top-4, faisant découler tout le monde un peu plus bas.

Mais il manque encore un aspect à discuter : les gars du AAA.

On a mis Davis Schneider parmi les options plus haut parce qu’il a fini la saison à Toronto et qu’il devrait percer le club en 2024 (s’il a un bon camp d’entraînement, du moins), mais…

Mais l’aide de l’interne dont parle le DG, elle peut aussi venir des gars des Bisons de Buffalo.

Je pense qu’il est possible que les Blue Jays échangent Santiago Espinal, ce qui ferait un peu de place pour les nouveaux arrivants, mais aussi les gars de Buffalo qui vont se battre au camp.

Addison Barger, Ernie Clement, Spencer Horwitz, Leo Jimenez, Otto Lopez, Orelvis Martinez et Nathan Lukes sont des noms à retenir.

Je ne crois pas que Horwitz, qui a le potentiel d’être un frappeur gaucher, soit à écarter trop rapidement. Il joue au premier but et peut jouer dans le champ.

Une signature pourrait le bloquer, mais je ne sous-estimerais pas l’impact qu’il pourrait avoir avec les Blue Jays en 2024.

De toute manière, des blessures viendront changer la donne durant la saison, ouvrant ainsi des places.

Parmi les autres noms, notons que le camp d’entraînement sera très important et que des espoirs pourraient gagner un poste. Martinez et Barger sont à surveiller, tout comme Clement pour un rôle de banc.

Tags:

Blue Jays de Toronto

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois

Pascal Harvey