Alex Bregman pourrait demander 300 M$ l’hiver prochain

Actualité, Rumeurs

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 11 février 2024 à 14h30

Scott Boras a deux importants clients chez les Astros de Houston : Jose Altuve et Alex Bregman. Les deux avaient, à la base, un contrat qui venait à échéance dans un an.

Et c’est la fin des comparaisons contractuelles entre les deux hommes.

Tout le monde est d’avis que les deux cas sont totalement différents. Pourquoi? Parce que Jose Altuve a signé une prolongation de contrat un an avant de devenir agent libre.

Et ce, même si son agent est Scott Boras et qu’il y a quelques semaines à peine, les négociations n’étaient pas commencées, selon le DG Dana Brown.

Oui, Scott Boras aime mieux établir la valeur de ses clients sur le marché de l’autonomie… mais avec Jose Altuve, ce n’est pas pareil.

Altuve, qui est détesté dans la MLB en raison du scandale des Astros, est le coeur et l’âme des Astros. Personne ne voulait le voir ailleurs et les Astros ont déposé la bonne offre.

Il est signé jusqu’à 39 ans et il sera un membre des Astros pour la vie.

Mais le cas de Bregman, qui aura 30 ans dans les prochaines semaines, est différent. Après tout, il a beau être excellent, mais il ne représente pas autant pour les Astros qu’Altuve.

Le bruit qui court depuis des mois, c’est qu’Altuve va rester et que Bregman quittera comme agent libre. Et plus on regarde ça, plus c’est logique.

Les Astros n’ont jamais donné plus de 150 M$ ou plus de six ans à un joueur… et Bregman demanderait 300 M$ sur 10 ans, selon ce que rapporte Bob Nightengale.

L’informateur s’attend à ce que cela prenne ce montant-là pour le garder.

Est-ce que cela veut dire que les Astros vont le laisser aller sans rien dire? Non. Le club devrait lui déposer une offre d’ici à ce qu’il devienne autonome…

Mais ne vous attendez pas à le voir accepter. Après tout, ce ne sera pas une offre qui s’approchera de ses demandes salariales.

Le cas Carlos Correa va se répéter.

Pour le plaisir, je me suis amusé à regarder quelles équipes, dans un an, pourraient se permettre un contrat de 300 M$ à un joueur dans la trentaine comme lui.

Voici les équipes que j’identifie. Certaines sont vraiment des long shots, mais bon : on s’amuse.

Orioles de Baltimore : ils n’ont pas besoin de lui avec tous leurs jeunes. Mais les nouveaux proprios ont de l’argent et Mike Elias (DG) a repêché Bregman à Houston. C’est juste pour ça que je les nomme.

Aussi probable que Carlos Correa l’an passé… et c’était vraiment improbable.

Blue Jays de Toronto : le club a un trou au troisième but et a de l’argent. Ceci dit, tant qu’à mettre un tel montant, ce sera sans doute sur Vladimir Guerrero Jr. ou Bo Bichette.

Peu probable.

Yankees de New York : si le club échappe Juan Soto, Bregman pourrait devenir une vraie possibilité pour Brian Cashman en 2025.

Possible… même si les fans des Yankees détestent les Astros. #Scandale

Tigers de Detroit : les Tigers, menés par l’ancien gérant des Astros A.J. Hinch, étaient de la course pour Carlos Correa il y a deux ans. Bregman peut-il être une possibilité?

Peu probable.

Astros de Houston : les Astros sont clairement ouverts à le ramener. Ceci dit, on s’entend que le prix ne fera pas leur affaire.

Possible… si son prix baisse drastiquement.

Angels de Los Angeles : les Angels aiment donner beaucoup trop d’argent à une vedette qui frappe bien. Le départ de Shohei Ohtani ouvre le poste de DH pour Anthony Rendon.

Possible.

Mets de New York : les Mets n’ont pas de troisième but établi. Si le coin chaud est une catastrophe en 2024, les Mets pourraient se relancer avec une vedette des Astros, mais pas Carlos Correa.

Avez-vous envie de me dire que Steve Cohen, qui voudra être agressif dans un an, ne peut pas se le payer?

Nationals de Washington : il fut un temps où les Nationals dépensaient pour gagner. Est-ce que cela pourrait être encore le cas?

Improbable.

Cubs de Chicago : les Cubs veulent frapper un grand coup cet hiver, mais ne sont pas forcément capable de le faire. Est-ce que cela pourrait attendre un an?

Peut-être… si Cody Bellinger et Matt Chapman ne signent pas à Chicago.

Dodgers de Los Angeles : les Dodgers ont de l’argent et si Mookie Betts retourne dans le champ en 2025, le club aurait de la place dans l’avant-champ.

Possible, mais les fans des Dodgers n’aiment pas les Astros.

Giants de San Francisco : les Giants se cherchent une vedette depuis des lunes. Est-ce qu’Alex Bregman sera leur homme?

Possible si Matt Chapman n’est pas là.

Oui, j’ai mis plus de destinations que le client n’en demande. Plusieurs d’entre elles sont improbables et vous ont possiblement fait sursauter.

Mais au final, on se rend compte qu’à ce prix-là, le marché sera assurément… niché.

Tags:

Alex Bregman, Astros de Houston

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Pascal Harvey

Sébastien Berrouard

Laisser un commentaire