Albert Pujols a lancé pour les Cardinals hier soir

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 16 mai 2022 à 8h30

Pendant quelques années, Albert Pujols a vu de près Shohei Ohtani agir comme lanceur et frappeur de choix avec les Angels de Los Angeles. Et visiblement, cela lui a donné l’idée de se dire qu’il pouvait, lui aussi, le faire.

Alors que les Cardinals menaient 15-2 hier soir contre les Giants, Oliver Marmol a utilisé son DH, Albert Pujols, comme lanceur en neuvième. C’est le principal intéressé qui s’est porté volontaire puisque pour lui, c’est simplement un rêve qui est devenu réalité.

Est-ce que Pujols a été bon? Pas vraiment, non. En une manche, il a donné quatre points mérités, dont deux circuits. Le match a fini 15-6 et Pujols n’avait pas l’air d’Hunter Greene.

Ses balles n’avaient pas de mordant, évidemment.

Mais Pujols, qui avait joué seulement deux matchs en défensive cette année, en est à sa dernière année en carrière. Il a eu du plaisir et c’est tout ce qui compte puisque le match était littéralement terminé de toute manière.

Pourquoi pas?

Il a notamment accordé un circuit de trois points à Luis Gonzalez, qui agissait en fin de match comme lanceur pour San Francisco.

Le voltigeur est devenu le premier « lanceur » à frapper un circuit cette année puisque le frappeur désigné est universel et puisque Shohei Ohtani a frappé l’ensemble de ses circuits en 2022 comme frappeur de choix.

Évidemment, c’est un fait d’armes qui s’ajoute à sa formidable carrière. Un peu comme Ichiro qui tenait à lancer et qui l’a fait à Miami…

Evan Longoria voulait garder la balle de son coup sûr contre la légende. Pujols, lui, a gardé celle de la fin du match.

Symboliquement, il a mis un point d’exclamation à la 203e victoire du duo composé de Yadier Molina et de Adam Wainwright. Pour le duo, qui en était à son 311e match ensemble, c’est un record de l’histoire de la MLB.

Avec les gars qui changent souvent de club et avec la diminution de l’importance de la statistique de la victoire, est-ce que ce record sera battu un jour?

Les gars savaient depuis le milieu du match qu’ils auraient le record, en raison de la marque. Ce qu’ils ne savaient pas, c’est que Pujols allait finir le match.

Notons que Molina n’était pas derrière le marbre, lui qui a quitté le match en plein milieu parce que la marque était élevée. Occasion manquée, donc.

Pujols est devenu le deuxième plus vieux lanceur, à 42 ans et 119 jours, à faire ses débuts comme lanceur dans la MLB. Le record appartient à Lena Blackburne (42 ans et 225 jours) en 1929.

Adam Wainwright a tenu à souligner l’exploit de Pujols sur Twitter, mentionnant au passage que dans 17 ans, peut-être que le receveur Andrew Knizer et lui allaient battre les 203 victoires du record établi hier soir par Molina et lui-même.

Outre sa neuvième manche, Pujols s’est démarqué au bâton comme DH. Il a soutiré deux buts sur balles, a frappé deux coups sûrs et a marqué deux fois dans le match.

Tout un dimanche soir, ça.

10e manche
  • Austin Meadows ne pourra pas affronter ses anciens coéquipiers des Rays. Il est blessé.
  • Plusieurs clubs dominent dans l’Américaine.
  • De l’autre côté, plusieurs clubs sont en route pour les 100 défaites.
  • La qualité des balles dans le baseball cette année fait jaser.
  • Plusieurs lanceurs ont dominé hier.
Tags:

Adam Wainwright, Albert Pujols, Cardinals de Saint-Louis, Giants de San Francisco, Yadier Molina

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois

Félix Forget