Willson Contreras pourrait être une cible logique pour les Mets à la date limite

Actualité

Charles-Alexis Brisebois

Publié le 12 juin 2022 à 16h00

L’an dernier, les Cubs de Chicago ont dit au revoir à Kyle Schwarber, Yu Darvish, Anthony Rizzo, Kris Bryant et Javier Baez. Le club voulait recommencer sur de nouvelles bases.

Le seul gros nom qui est resté, c’est le receveur Willson Contreras. Rien ne pressait parce que son autonomie n’était pas imminente et parce que, au bon prix, il veut rester.

Mais là, le temps presse. Il sera libre comme l’air à la fin de la saison et clairement, si les Cubs ne s’entendent pas avec lui sur les termes d’un nouveau contrat, il pourrait partir cet été puisque le club ne fera absolument pas les séries en 2022.

Je ne sais pas s’ils s’entendront. Mais pour les fins de l’exercice, prenons pour acquis qu’il sera échangé comme joueur de location à la date limite.

Qui ira le chercher?

On a souvent parlé des Yankees dans le dossier (et ce n’est pas impossible malgré la belle saison de Jose Trevino), mais n’oublions pas leurs voisins de l’autre côté de la ville, soit les Mets. Si le prix est bon, les deux équipes pourraient (encore) effectuer une grosse transaction à la date limite. L’an passé, Javier Baez était la cible des Mets.

Parce que James McCann est là, Contreras et les Mets ne semblait pas être un mariage évident en début de saison. Cependant, le régulier des Mets est souvent blessé et il ne livre pas la marchandise.

L’avoir comme backup avec un Contreras comme #1 serait un duo de rêve pour les Mets.

Contreras est le meilleur receveur (potentiellement) disponible sur le marché et la position de receveur est la grosse lacune des Mets chez les joueurs de position. Les positions #3 à #9 sont en bon état dans le Queens et avoir Contreras serait un gros plus, lui qui a gagné la Série mondiale.

Évidemment, pour ce qui est du poste de lanceur, c’est autre chose… mais si tout va bien, les Mets auront du renfort à moyen terme dans la rotation.

Notons qu’une transaction à New York enverrait Contreras dans la même division que son frère William, qui est un receveur qui fait très bien chez les Braves. À Atlanta, on cherche à faire de la place au jeune, mais Travis d’Arnaud est encore là et ce n’est pas facile.

William Contreras roule très bien, donc, et suivre la course au sommet de la division entre les deux frères serait absolument captivant.

Tags:

Cubs de Chicago, Mets de New York, William Contreras, Willson Contreras

Articles similaires

Sébastien Berrouard

Charles-Alexis Brisebois

Pascal Harvey