Wander Franco formellement accusé d’abus et d’exploitation sexuelle contre une mineure

Actualité

Sébastien Berrouard

Publié le 10 juillet 2024 à 12h30

La saga concernant le joueur d’arrêt-court des Rays de Tampa Bay, Wander Franco, est loin d’être terminée.

C’est que l’homme de 23 ans a été officiellement accusé d’abus et d’exploitation sexuelle sur une mineure hier soir (mardi), en République dominicaine, selon ce qu’avance Juan Recio du réseau ESPN.

Les accusations étant maintenant officiellement déposées, Franco devra donc faire face à la justice et risque jusqu’à cinq ans de prison s’il est reconnu coupable.

Ce dernier est soupçonné d’avoir eu une relation avec une jeune fille de 14 ans et d’avoir payé sa mère pour obtenir son consentement à poursuivre cette dite relation. Les procureurs de la République dominicaine allèguent qu’il aurait versé des milliers de dollars à la mère de la jeune fille et qu’il lui aurait même offert une voiture.

Franco a été arrêté en janvier dernier pour ne pas s’être présenté à une réunion avec le bureau du procureur spécialisé pour les enfants et les adolescents à Santo Domingo.

Le joueur d’arrêt-court avait été placé en congé administratif par le baseball majeur en août dernier et le restera jusqu’au 14 juillet prochain. Il évolué pour la dernière fois dans la MLB pour les Rays le 12 août 2023.

Parce qu’il est en congé administratif, le Dominicain est toujours payé par Tampa Bay. En 2024, il recevra la modique somme de 2,45 millions de dollars, lui qui avait signé un contrat de onze ans d’une valeur de 182 millions de dollars avec les Rays en 2033.

Avant son absence, celui qui a participé au Match des étoiles l’an dernier était en pleine progression sur le terrain, lui qui avait déjà frappé 30 longues balles et produit 130 points en 265 matchs en carrière.

Gageons qu’on ne le reverra sur un terrain du circuit Manfred pas de sitôt.

Tags:

Rays de Tampa Bay, République dominicaine, Wander Franco

Articles similaires

Charles-Alexis Brisebois

Charles-Alexis Brisebois

Sébastien Berrouard

Laisser un commentaire