Un goût très amer dans la bouche de Corey Dickerson

Actualité

Maxime Lauzier

Publié le 24 février 2018 à 10h00

Corey Dickerson a été mis de côté par les Rays afin de laisser un espace à C.J. Cron, que la formation venait d’acquérir. À partir de là, Dickerson était conscient que son séjour avec cette équipe moribonde était révolu. Pourtant, à 28 ans, il venait de couronner LA saison de sa carrière. Une invitation au Match des étoiles, 27 bombes, 62 points produits et une ligne de frappe étonnante de .282/.325/.490.

Comment une organisation peut-elle le ranger aux oubliettes aussi aisément? Dickerson ne peut pas avoir de bons mots pour cette franchise et le goût amer qu’il a dans la bouche demeure très justifiable. Lorsque le directeur général Erik Neander l’a contacté, Dicker était convaincu que celui-ci allait lui annoncer une transaction… À la suite de ce coup de massue – celui de se retrouver soudainement comme DFA – le voltigeur était complètement déboussolé et très confus.

Photo : Tampa Bay Times

Rebondir

Un individu qui a le souci de son « brand » à cœur s’inquiète beaucoup des pensées des gens… de ce que les individus pensent de lui. Il s’est fait prendre au dépourvu par une décision certes irrespectueuse, ce qui l’empêchait d’avoir de bonnes pensées à ce moment précis. Lors de l’été 2016, il avait de la puissance, mais manquait beaucoup de constance lors de ses présences au bâton. Son caractère et sa détermination ont fait en sorte qu’il a fièrement rebondi en 2017.

Dickerson a évité une séance de coups de poing (arbitrage) et il a paraphé un pacte de 5.95 millions de dollars, ce qui est plus que raisonnable. Par contre, ça semblait encore trop pour les coffres « fragiles » des Rays… Au final, il est juste devenu un autre « gros » nom qui a quitté cette équipe de façon subite. Cependant, son sentiment de colère ou de déception face à sa mise au ballottage restera à jamais bien gravé dans son encéphale.

Tant qu’il jouera, ça se promènera dans sa tête. Souhaitons seulement qu’il range ça de côté pendant les joutes afin qu’il performe à la hauteur de son année « étoile ».

Source : The Score

Tags:

Articles similaires